PUBLICITÉ

Comment devenir le meilleur papa du monde

Fêtes et occasions spéciales image article
Je précise tout de suite que le rigolo qui écrit ces lignes est loin, très loin d’être un père exemplaire ou parfait. Je gaffe, je doute, je grogne trop, comme tout le monde. J’ai beau avoir des années d’expérience en paternité, je ne suis toujours pas convaincu de faire la bonne chose à chaque jour.
 
Mais surtout, ne le dites pas à mes enfants. Parce qu’eux ont l’air de croire le contraire.
 
Parce qu’entre deux babounes, les enfants ont cette faculté extraordinaire de vénérer leurs parents. De nous trouver toujours les meilleurs (surtout quand vient le temps de rédiger une carte pour la fête des mères ou des pères). Ils n’ont aucune crédibilité!
 
Ma fille est justement à l’âge de me dire plusieurs fois dans une semaine que je suis le « meilleur papa du monde! » (Oui oui, même quand elle n’a rien à demander). Oh, c’est très flatteur. Et aussi très faux.
 
Ce qui la choque le plus, c’est quand je lui réponds avec mon ton rationnel et scientifique « Non, j’ai vu le classement mondial ce matin et je suis rendu 8e ».
 
Pour un enfant, son papa est toujours le plus extraordinaire. Et même en vieillissant, on devine les imperfections, on comprend plus de choses et tout de même, on ne changerait son père pour rien au monde.
 
J’ai noté les critères de mes enfants pour être candidat au titre de meilleur papa du monde. (Notez que ce n’est pas exclusif aux pères!)
 
  1. Parce qu’on est le plus fort.
  1. Parce qu’on est le plus drôle.
  1. Parce qu’on comprend des choses compliquées.
  1. Parce qu’on joue avec eux.
  1. Parce qu’on gagne des sous pour faire vivre sa famille.
  1. Parce qu’on est capable de passer de sérieux à pas sérieux en 10 secondes.
  1. Parce qu’on est rassurant et qu’on calme les peurs.
  1. Parce qu’on a toujours des conseils à donner, peu importe la situation.
  1. Parce qu’on sait réparer des choses.
  1. Parce qu’on les aime plus fort que tout.
 
En résumé, on n’a pas grand-chose à faire pour être le meilleur papa du monde.
 
Être présent, être ouvert et surtout, les aimer de toute notre âme. Ça, c’est le plus facile.