PUBLICITÉ

Joyeux avertissements inutiles

Fêtes et occasions spéciales image article
En cette période de fébrilité, voici quelques mises en garde diverses à tous ceux qui souhaitent bien profiter des fêtes.
 
Attention :
 
-          Se serrer la main en se souhaitant « la santé » pourrait mener exactement au contraire.
 
-          Il est possible que vous sachiez par cœur toutes les répliques des classiques du temps des fêtes. Et il est probable que ça tape sur les nerfs de toute la famille.
 
-          Il est possible que même quand le lutin sera parti, le désordre demeure dans la maison. Il n’est peut-être pas le seul responsable.
 
-          Attention, les plats de bonbons, de chocolats et de peanuts peuvent contenir : du sucre, du gras, des matières douteuses et des bactéries venant de petits doigts sales.
 
-          Attention à vos déplacements pendant les fêtes. Même à l’intérieur. Se déplacer trop souvent entre votre divan et le buffet pourrait mener à un dérapage du tour de taille.
 
-          « Je vais prendre une chance et y aller pareil » est une phrase à proscrire en cas de doute de gastro. Il y a des limites à être généreux...
 
-          Il peut être utile d’installer un écriteau à l’entrée de sa demeure : « Attention, traverse de linge mou » Ou encore « Cette famille est en vacances : veuillez ne pas juger le choix du pyjama ».
 
-          Messieurs, il est possible que le certificat-cadeau d’une boutique de lingerie que vous donniez à votre conjointe serve plutôt à acheter un pyjama ou une paire de bas de laine. Abaissez vos attentes ou soyez plus direct. Histoire vécue.
 
-          Si vous côtoyez des témoins de la Commission Charbonneau, n’entonnez pas de chanson à répondre avec eux. Ils ne sont vraiment pas doués.
 
-          Mentionner le mot « tourtière » en parlant d’un simple pâté à la viande, pourrait vous valoir des gros yeux de la part de votre visite venant du Lac St-Jean.
 
-          La modération a bien meilleur goût. Et elle a aussi bien meilleure allure, bien meilleur haleine et bien moins mal à la tête le lendemain matin.
 
-          « Est-ce que c’est naturel? » est une question ambigüe à poser à la maîtresse de la maison. Même s’il est évident dans votre tête que vous posiez la question à propos du sapin.
 
-         Même si le temps des fêtes est le moment de l’amour et du partage, il est possible que les enfants en profitent pour battre leur record de chicanes inutiles. L'amour a plusieurs formes.
 
-          Les chances de ne pas manger à sa faim quand une grand-mère s’occupe d’un repas des fêtes sont de 0%.
 
-          Un repas équilibré du temps des fêtes comprend habituellement trois fois plus de desserts que d’autres aliments.
 
-          Rater sa dinde ou son sucre à la crème, c’est humain. Par contre rater ses « petites saucisses cocktail », ça dénote un rare talent qui frise le génie.
 
-          Il y a des gens qui aiment le temps des fêtes. Vraiment. Si vous n’en faites pas partie, soyez au moins assez respectueux pour ne pas gâcher la fête des autres.
 
Joyeuses fêtes, mes amis.