PUBLICITÉ

La magie de Noël

Fêtes et occasions spéciales image article
Présenté par
Retour au dossier
Noël et cie

Noël approche à grands pas et les enfants, tout particulièrement, attendent cette fête avec impatience! On remarque à l'approche de Noël une excitation sans cesse grandissante chez les enfants. On en ressent même les effets dans les écoles et en classe. Pour eux, Noël c'est magique, c'est une fête qui les émerveille et c'est tant mieux ainsi!

Est-ce important d'entretenir cette magie de Noël chez les enfants?

Oui et cela aussi longtemps que possible! Je conseillerais même aux parents d'embarquer dans le jeu et d'entretenir cette magie (le coup du verre de lait et du biscuit, les chansons, les contes...). Rehausser cette magie de Noël permet de stimuler l'imagination de l'enfant. Que ce soit le père Noël ou les contes de fées, l'important est surtout de croire que quelque chose de merveilleux peut leur arriver dans la vie. Ceci est tout particulièrement significatif pour les enfants qui ont vécu des moments difficiles pendant l'année (divorce, deuil, maladie).

La stimulation de l'imagination développe le côté imaginaire de l'enfant ce qui lui permet de prendre confiance en lui et en la vie (plus particulièrement le groupe d'âge 4 à 6 ans). Les enfants qui ont développé une bonne capacité à imaginer les choses sont plus aptes à se projeter dans le futur et à se voir dans telle profession ou telle situation heureuse de la vie.

Doit-on lui dire que le père Noël n'existe pas? À quel âge?

Ce n'est pas vraiment nécessaire de fixer un âge puisque vers 7-8 ans c'est un processus qui se fait naturellement et graduellement. Petit à petit, l'enfant entend des phrases qui lui mettent la puce à l'oreille, sèment le doute et «bouleversent» ses croyances. Il commencera alors à vous poser des questions. C'est à ce moment qu'il faut en discuter et lui demander, par exemple: «Et toi, qu'en penses-tu?». Vous serez alors en mesure de savoir s'il est prêt à entendre la grande nouvelle, la vérité.

N'ayez pas peur de faire partie du jeu et de le prolonger. Ce n'est pas un si grand mensonge de lui permettre de vivre dans ce merveilleux monde imaginaire un peu plus longtemps comme ils le font également à travers les films de Walt Disney par exemple. Bien souvent, ces années de magie font partie des beaux souvenirs d'enfance qu'ils ne vous reprocheront certainement pas! Même en tant qu'adulte, on voudrait parfois y croire, juste un instant, afin de nous aider à s'éloigner de notre réalité quotidienne, de nos embarras, de nos problèmes. Il est donc tout à fait normal de laisser à nos enfants le droit d'y croire longtemps!

Ce qui est important à retenir, c'est que les enfants se souviennent beaucoup plus de l'ambiance ou de la magie entourant Noël que des cadeaux eux-mêmes. Les histoires, les chansons, la musique, les décorations, le sapin... Voilà ce qui meublera leurs souvenirs. C'est pourquoi il est important que les parents contribuent à préserver cette magie! Il faut en être conscient et faire les efforts nécessaires, même si pour plusieurs, c'est parfois difficile, n'ayant eux-mêmes pas eu le privilège de vivre cette magie. Certains parents banalisent ou enlèvent complètement cette magie de Noël: «Je n'aime pas Noël», «Noël n'est pas important, je n'ai jamais vraiment fêté ça...». Il faut essayer d'éviter de transmettre cette vision de Noël à nos enfants!

Les «psy-trucs»

• Entretenir cette magie de Noël (verre de lait, musique, etc.).
• Leur laisser croire aussi longtemps qu'ils le désirent.
• Ne pas dire la vérité soudainement; c'est leur démarche.
• Retenir que ce monde imaginaire est bénéfique et stimulant pour les enfants.

Sources et références:

• C'est bientôt Noël, Ana Weller, Éditions Lipo Kili
• Mon Calendrier de l'avent, Tony Wolf, Éditions Quatre Fleuves

Adresse du Père Noël:

Père Noël
Pôle Nord, Canada
HOH OHO
www.postescanada.ca