PUBLICITÉ

Mais qu'est-ce qu'elle veut pour sa fête, maman?

Fêtes et occasions spéciales image article

La fête des Mères arrive à grands pas et depuis quelques semaines, on est bombardés de publicités visant à nous vendre ce dont maman a absolument besoin, ce à quoi elle rêve éperdument…

 

Évidemment, on nous propose des séjours au spa. C’est un cadeau que bien des mères apprécieraient, mais pas toutes. Et ce n’entre pas toujours dans le budget.

 

On offre des bijoux aussi. Or, les mères à qui on offre des bijoux en ont généralement reçu plein les années précédentes. Et celles qui en aimeraient n’auront peut-être pas ce délicat objet touchant souhaité…

 

Ensuite, on publicise tout ce qui ne lui fera pas oublier son quotidien de maman: des mélangeurs, des moules à gâteaux, des aspirateurs… Mais on attendra pour la superbe machine à espresso ou le fauteuil tout confort: ça, on voudra la vendre pour papa!

 

Il y a aussi des publicités moins délicates de crèmes antirides ou… de gaines amincissantes… Une bonne façon de faire brailler maman, il est vrai!

 

 

Bien sûr, il reste le souper au resto (bondé) où elle devra sans cesse surveiller la marmaille. Ou le repas rapide livré à la maison.

 

Et les fleurs. Des tonnes de fleurs se vendront dimanche. C’est LA journée profit pour les fleuristes. Mais la moitié des hommes qui en offriront à leur conjointe parce que les enfants n’ont pas les moyens seront frustrés de dépenser autant pour de l’éphémère et l’autre moitié prendra n’importe quoi à la porte de la pharmacie et forcera maman à afficher un sourire pas très naturel.

 

 

Alors! Elle veut quoi maman? Elle est donc bien capricieuse!

 

Les mamans vous diront en majorité « Être entourée de ceux que j’aime », je n’ai besoin de rien de plus.

 

Mais si vous voulez offrir du « plus »… Selon leur réalité personnelle, certaines prieront pour une maison propre et rangée sans elles. D’autres pour une journée sans chicanes fraternelles. Certaines rêveront d’un déjeuner au lit (mangeable) ou de faire la grasse matinée. Des mamans aimeraient aller se choisir un petit cadeau en famille.

 

Et honnêtement, pour certaines, le Nirvana serait simplement d’avoir droit à la solitude totale. Le silence. L’ordre. La paix avec un grand P. Mais ça, nulle ne l’avouera jamais. Parce que ça ne se fait pas. Ça blesserait les enfants. Ça frustrerait le chum.

 

Alors, dimanche, les mamans recevront ce qu’elles recevront. Et peu importe ce que ça sera, pour la plupart, elles finiront émues et reconnaissantes. Un poème dans une carte pleine de colle et de brillant, un bricolage bizarroïde, des fleurs à moitié fanées ou un « bonne fête » marmonné par l’ado qui pensera peut-être à vider le lave-vaisselle par sa propre initiative.

 

Et elles s’en voudront, pour les élans de fatigue, les « chus tannée », « j’t’a boutt! » et cie.  Un bisou ou un calin sincère les feront fondre. Un vrai « merci » les comblera.

 

Elle réussiront à se convaincre que les efforts de la famille valent beaucoup plus que le spa… ou même Bora Bora… en tout cas autant… presque…

 

Bien oui, bien plus!  C’est ça, une maman. Ça peut être difficile à suivre dans ses envies, mais ça vous aime plus que tout.

 

À toutes les mamans lectrices de ce blogue, je vous souhaite un très beau dimanche de fête (mais surtout pas de gaine en cadeau!!)