PUBLICITÉ

On peut déjà leur dire merci

Fêtes et occasions spéciales image article
Les enfants aiment beaucoup recevoir des cadeaux, c’est connu. On se demande parfois s’ils apprécient vraiment la « chose » qu’ils reçoivent ou si c’est simplement l’action de déballer quelque chose qui les emballe.
 
Mais il vient un temps, lorsqu’ils vieillissent un peu, où ils découvrent le plaisir de donner.
 
Ça commence par un truc spécial, un bricolage, un dessin, une sculpture, n’importe quoi. Habituellement, ils ont beaucoup de difficulté à attendre Noël pour donner leur présent. Ça finit souvent qu’ils éventent la surprise par excitation. Trop pressés de donner.
 
Et pourtant, ils n’ont pas vraiment besoin de nous faire des cadeaux. Parce que leurs cadeaux, ils nous les ont déjà fait.
 
Ils nous ont fait découvrir l’amour inconditionnel. Ils nous offrent plus de rebondissements et d’aventures qu’on ne pourrait en rêver dans trois vies entières. Ils nous donnent des sueurs froides, des frissons et des palpitations à intervalles réguliers.
 
Ils nous ont donné tout un assortiment de larmes. Des larmes de joie, d’émotion, de peur, d’impuissance, de douleur, de soulagement ou d’exaltation.
 
Concrètement, ils nous offrent de la chaleur en venant se coller sur nous (parfois même de trop près). Ils nous donnent de l’importance en nous regardant avec leurs yeux remplis de fascination. Comme par magie, ils ont aussi décuplé notre force. Une force incroyable qui nous permettrait de les défendre devant l’infini à mains nues.
 
Les enfants nous aident aussi à simplifier notre comptabilité. Ben oui, comme ils coûtent cher, il reste moins de place pour la dépense. Et voilà, tout est plus simple.
 
Ils nous aident à remplir notre agenda, pour être certains qu’on ne s’ennuie pas les weekends. Ils maximisent notre vie en nous faisant aussi lever plus tôt, parfois même en plein milieu de la nuit.
 
Ils nous donnent de bonnes excuses pour éviter une sortie plate, pour rentrer plus tôt à la maison ou pour ne pas aller travailler un matin pour cause d’otite ou de grève.
 
Ils nous permettent d’avoir un meilleur stationnement, ou alors de passer devant tout le monde dans l’avion. De rejouer aux Legos, de retourner à l’aréna ou de justifier l’achat d’une console de jeu.
 
Mais surtout, les enfants nous ont donné un cadeau, celui de voir la vie d’une autre façon. De découvrir des formes extraordinaires dans les nuages, de contempler la rondeur d’un caillou et de s’émerveiller d’un rien.
 
Ils nous donnent aussi l’occasion de nous poser les vraies questions dans la vie, comme « Pourquoi le tonnerre? » et « Où vont les cacas quand ils disparaissent dans la toilette? ».
 
Ils nous gardent actifs (à force de courir après eux), ils stimulent notre créativité et au final (études à l’appui),  ils nous rendent plus heureux.
 
C’est le grand cadeau que nos enfants nous ont déjà fait. C’est déjà pas si mal, non?
 
Et s’ils ajoutent un bricolage ou deux avec ça, alors ce sera le comble du bonheur familial. Oui vraiment, on peut bien les gâter un peu à Noël…