PUBLICITÉ

Quelques trucs pour rendre Noël abordable

Fêtes et occasions spéciales image article
Retour au dossier
Noël et cie

L'année dernière, des milliers de Canadiens ont trop dépensé à Noël. C'est facile de tomber dans le piège. Le temps vous prend par surprise et vous vous dirigez vers le centre d'achat, carte de crédit en main, bien décidés à satisfaire les désirs de tous ceux qui figurent sur votre liste. Et vous dépensez.

«La plupart d'entre nous faisons erreur en considérant les Fêtes comme une occasion de s'endetter, fait remarquer Bradley Roulston, planificateur financier pour le groupe Nelson & District Credit Union, en Colombie-Britannique. Les consommateurs qui magasinent avec leur carte de crédit dépensent environ 16% de plus par achat». Et cela, avant que ne s'ajoutent les intérêts...

Ces temps-ci, il est plus important que jamais de planifier et de budgéter adéquatement son congé des Fêtes. Dans un contexte où de plus en plus de Canadiens sont des parents célibataires et font l'impossible pour joindre les deux bouts, ça n'a pas de sens de s'endetter davantage pour donner des cadeaux.

La première leçon à apprendre, c'est de planifier. Selon M. Roulston, les gens devraient commencer à faire leur budget de Noël vers le début novembre. De cette façon, ils peuvent évaluer plus objectivement combien ils dépenseront — et ce qu'ils veulent dépenser — pour les personnes qui figurent sur leur liste, avant d'être rendus à la dernière minute.

«Il existe une corrélation directe entre les gens qui dépensent trop et ceux qui manquent de temps, affirme-t-il. S'ils avaient au départ un budget de 40$, ils dépenseront allègrement 60$ pour ter miner à temps.»

Le prochain pas consiste à établir un budget le plus exact possible. Allez sur Internet ou faites un peu de lèche-vitrines avant de commencer réellement à magasiner. De cette façon, vous aurez une meilleure idée du coût des articles au lieu de le deviner par vous-mêmes, ce qui peut souvent vous mener à sous-estimer les prix des cadeaux et à trop dépenser.

«J'aime bien me fixer un montant global maximum, disons 600$, dit M. Roulston. Et vous pouvez varier le montant des cadeaux selon les personnes qui figurent sur votre liste.»

Si vous décidez de dépenser plus pour une personne, vous pourrez rééquilibrer et dépenser moins pour quelqu'un d'autre.

Ne pas oublier les réceptions

Mais même en budgétant adéquatement vos cadeaux, bien des gens oublient que les réceptions constituent une grosse partie des Fêtes — et que ces dépenses doivent, elles aussi, être comptabilisées.Les repas improvisés, où tout le monde apporte un plat, et les partys progressifs, où les invités se déplacent de la maison d'un ami à celle d'un autre au cours de la même soirée, peuvent aider à diminuer les dépenses, évidemment.

«Mais la clé, c'est d'être pleinement conscient de votre situation financière et de ce que vous pouvez vous permettre, souligne M. Roulston. Ne vous engagez pas dans les Fêtes aveuglément.»

Page 1 | Rendre Noël abordable
Page 2 | Les principals embûches