PUBLICITÉ

Ce qui nous passe par la tête… au parc

Jeux et sorties image article
Vous allez parfois au parc du quartier avec votre enfant? Si vos enfants sont assez vieux pour pouvoir grimper un module de jeu et glisser seuls, voici quelques phrases qui vous ont peut-être déjà traversé l’esprit :
 
 
- Par pitié, faites qu’il n’ait pas le goût de se balancer. Je suis si bien assis, ici.
 
 
- Perdu. « Ok, papa te pousse deux minutes, après tu fais autre chose ».
 
 
- Ahhh, au moins il y a un autre enfant qui crie plus fort que le mien. C’est rassurant.
 
 
- J’aurais donc dû apporter un livre.
 
 
- Hou, que je ne laisserais pas mon enfant pieds nus ici.
 
 
- Me semble que ce module est haut. Mais puisque tout le monde y grimpe et qu’aucun autre parent ne capote avec ça, ça doit être correct. Pas question de passer pour un parent poule.
 
 
- Je ne sais pas ce que cette Jessica a fait de mal pour se retrouver en vedette dans un graffiti de parc, mais elle a des ennemis analphabètes. 
 
 
- Mais pourquoi donc cette maman à côté sent le besoin de dire à haute voix à son enfant TOUT ce qu’elle a fait ce matin et tout ce qu’elle fera après? S’imagine-t-elle que ça intéresse quelqu’un ou fait-elle ça pour que tout le monde la trouve organisée?
 
 
- Oh non, je sens qu’elle veut me parler. C’est le temps d’aller faire semblant de surveiller mon enfant plus loin.
 
 
- Ce garçon là-bas m’a l’air d’un petit tannant. Je suis certain qu’il va essayer de grimper dans la glissade à l’envers tantôt, en bloquant tout le monde. Voilà, gagné.
 
 
-  Combien de fois y’aura-t-il de combinaison « Regarde papa / Ouaaaais bravo! » aujourd’hui? Je mise sur 17.
 
 
-  Tiens je n’ai pas emmené de collation. Si la vilaine mère à côté hurle à son enfant qu’elle a emmené une collation, je la mords.
 
 
- Pourquoi le parc est rempli de parents bizarres? Est-ce que pour eux j’ai l’air aussi bizarre qu’eux semblent bizarres pour moi? Surement que oui.
 
 
- Tiens, je ne vois plus mon enfant. Reste calme, reste calme, fais semblant de te promener. Ne montre aucune panique même si ta seule job était de le surveiller et que tu regardais ailleurs…
 
 
- Ah, le voilà, il est avec le petit garçon bizarre. C’est peut-être le temps de s’en aller, justement?
 
 
- Quelle stratégie vais-je utiliser aujourd’hui pour réussir à quitter le parc sans crise de larmes? Voyons voir:
  • La diversion (As-tu le goût d’aller jouer à la Wii?)
  • L’appétit (On va aller prendre une bonne collation sucrée à la maison!)
  • L’autorité (On s’en va maintenant, bon!)
  • Le faux chantage (Si tu ne viens pas avec moi tout de suite, on ne viendra plus jamais au parc!!)
  • La curiosité (Je te jure, j’ai vu passer un dinosaure, par là, vers la maison!)
  • La fausse sortie (Bye bye, moi je m’en vais et je te laisse tout seul!)
  • Le mensonge éhonté (Le parc ferme bientôt, il faut s’en aller sinon ils vont nous demander de laver les modules de jeu…)