PUBLICITÉ

Comment les réseaux sociaux m’ont sauvée ?

Livres, musique et cinéma image article
Dans quelques jours, mon premier livre, Les réseaux sociaux m’ont sauvée, sera publié et offert en librairie à travers le Québec. C’est une aventure qui a commencé en 2009 et vous, les lecteurs de Yoopa, vous en faites un peu partie, alors j’ai eu le goût de la partager avec vous.  
 
La naissance de Mamanbooh
 
Avant d’être parent, j’avais une vision idéalisée de la maternité. Enseignante au primaire, ouverte sur le monde, je ne pensais jamais un jour me retrouver si démunie, et seule, avec une enfant malade. 
 
C’est en faisant un témoignage pour un magazine au sujet de ma réalité de maman différente que la journaliste m’a parlé du monde des blogues, que ça me ferait du bien d’aller en lire et peut-être d’écrire, moi aussi, que mon histoire pourrait aider d’autres parents. 
 
C’est ainsi que Mamanbooh, mon blogue personnel, naissait en 2009. Depuis, j’y ai écrit plus de 1 500 billets, j’ai rencontré plusieurs autres parents qui vivaient des réalités semblables aux miennes, j’ai fondé un autre blogue sur la dyspraxie ,j’ai réalisé que j’étais loin d’être seule, au contraire ! 
 
Bloguer: un nouveau métier?
 
J’ai commencé à sortir de ma coquille, à échanger avec des gens à travers la francophonie, à voir mes textes circuler, devenir viraux et à être invitée à collaborer pour d’autres tribunes. C’est Yoopa qui m’a offert ma première chance, remplaçant la populaire Mylen Vigneault lorsqu’elle était en vacances. 
 
Tranquillement, j’ai commencé à signer des articles et des chroniques de bricolages et depuis l’été 2013, je blogue officiellement pour la grande équipe de Yoopa, c’est en train de devenir mon métier! 
 
En même temps, je vivais plusieurs deuils, accompagnant mon père malade comme unique proche aidante, essayant de concilier tous les plans de ma vie avec deux enfants ayant de nombreux diagnostics : épilepsie, dyspraxie, TDAH, etc. 
 
Les réseaux sociaux m’ont sauvée: comment?
 
Sans le support des réseaux sociaux, je n’y serais probablement jamais arrivée. Grâce à la magie du web, il n’y a plus de frontière, on peut demeurer au fond d’un rang isolé, mais resté connecté à une communauté qui nous encourage, nous nourrit, nous aide à prendre du recul, à trouver des solutions, etc. 
 
En fait, lors d'un congé de maladie, un psychiatre m'avait recommandé de rejoindre un groupe de support de parents d'enfants handicapés, mais ça n'existait pas dans mon coin. Avec du recul, je réalise que c'est exactement ce que j'ai fait, en le créant moi-même!  
 
Mon livre: du rêve à la réalité
 
Mon livre Les réseaux sociaux m’ont sauvée est un court récit portant un message général, mais avec des exemples concrets très personnels. Il est divisé en trois grandes parties: 
 
·      Maman différente d'enfants différents (mes enfants, la maladie, les handicaps, ma réalité, etc.) 
·      Proche aidante (mon père, mes enfants, prise en sandwich) 
·      Moi, tout simplement (santé mentale, ce que j'ai appris, ce qui m'a fait du bien, ce qui me fait du bien encore, etc.).
 
J’y partage comment les réseaux sociaux peuvent nous sauver, en nous permettant de sortir de notre isolement (peu importe lequel), en trouvant ou fondant notre propre communauté, en mettant des mots sur nos maux, etc.  
 
Ça parle aussi de résilience et d'espoir, parce qu'il y en a. 
 
Des cadeaux précieux et inattendus
 
Depuis que j’ai commencé ce projet, réaliser mon rêve d’écrire et d’être publiée, ma vie n’est pas plus douce ou facile, mais je reçois aussi de beaux cadeaux.  Le dernier en date, une préface touchante et si belle du chanteur Maxime Landry, rencontré lors d’une séance photo qui a la cause des enfants malades à cœur. 
 
« Certaines personnes entrent dans nos vies et nous apprennent à devenir meilleurs. Tu en fais partie. Tu ne t’en rends peut-être pas compte puisqu’elle fait partie de toi, de ton quotidien, mais ton histoire est des plus inspirantes.  Ton témoignage est tellement important. Pas seulement pour les parents qui vivent la même chose ; pour toutes les personnes qui s’inspirent de belles leçons de vie comme la tienne. » -Maxime Landry 
 
Savoir que son livre sera distribué à travers le  Québec, que je fais partie du 5% des auteurs qui sont publié chaque année même si je manque terriblement confiance en moi, recevoir déjà de nombreux témoignages, etc. C’est précieux et tellement bon!
 
Je suis si reconnaissante et j’invite tous mes lecteurs à aller, eux aussi trouver du réconfort, de l’aide, de l’inspiration sur les réseaux sociaux. On parle souvent de la poubelle, des abus, de la cyberintimidation, mais on oublie qu’au quotidien, des portails comme Yoopa apportent tellement à des milliers de parents, et ce tous les jours, peu importe l’heure. 
 
Et vous, comment les réseaux sociaux vous ont-ils sauvé? Ou pas?
 
Merci encore pour tout, solidairement,  
Julie xxx 
 
Suivez-moi sur mon site, Julie Philippon, TwitterFacebook et Instagram