PUBLICITÉ

Deux mois en famille à bord d'un voilier!

Vacances et voyages image article
Une famille, un rêve, un projet….voici ce qui résume l’histoire de notre famille (maman, papa et 3 enfants de 11 ans, 9 ans et 4 ans) qui a décidé de vivre la prochaine année à bord du voilier Thalasso. 
 
 
Ce matin, je vous écris de notre ancrage au sud de la Floride.
 
Dans quelques jours, nous traverserons le gulf stream vers Bimini, pour arriver dans les eaux turquoises des Bahamas. Nous y passerons l’hiver qui approche à grands vents.
 
Il y a déjà deux mois que nous avons levé l’ancre avec notre petite famille (2 adultes et 3 enfants de 11 ans, 9 ans et 4 ans).
 
Nous avons descendu le lac Champlain, passé une douzaine d’écluses, navigué sur la rivière Hudson, dormi sur notre voilier dans une marina en plein coeur de New York, fait deux navigations de trente heures en mer sur l’océan Atlantique et avons visité Washington. Nous avons descendu la côte est américaine par l’intracostal waterway (ICW).
 
Quelle chance avons-nous de voir des dauphins, des chevaux sauvages et de débuter une magnifique collection de coquillages.
 
Vie de famille
 
Vivre à bord demande à tous les membres de notre famille de la conciliation et de l’adaptation; il faut faire avec l’espace restreint d’un voilier et la présence constante de tous et chacun.
 
Nous vivons dans une bulle avec nos enfants, 24 heures sur 24, étant à la fois parents, amis, enfants, conjoints, professeurs, capitaine et équipage… Jamais nous n’avons été ensemble autant et jamais ces moments ne reviendront. Nous vivons le moment présent.
 
Les journées passent vite, les paysages changent constamment et les défis nous attendent entre une bouée rouge et une bouée verte, entre les vagues et les couchers de soleil…
 
Pendant les navigations, habituellement en avant-midi, nous faisons l’école aux deux plus vieux qui poursuivent leur année scolaire à bord.
 
Par son intensité et ses défis, ce voyage est sans aucun doute l’occasion pour chacun d’entre nous de faire un voyage intérieur. Les plus grands comme les plus petits, chacun de nous grandit et apprend à mieux se connaître. Comme quoi parfois, il faut aller au bout du monde pour comprendre qui nous sommes vraiment…
 
Et puis on se dit…si c’était cela la vie ? Oser, oser sortir du cadre pour se sentir vibrer…
 
Pour connaître notre coup de coeur, je vous invite à lire le « Premier mot du capitaine » sur notre blogue pour l’histoire complète d’une rencontre magique avec les dauphins !
 
Prochaine escale…les Bahamas…
 
Bon vent et joyeuses fêtes !