PUBLICITÉ

Enfin l'été!

Vacances et voyages image article
Enfin l’été!
 
En cette semaine de remises de diplômes, de dernières sorties scolaires, de bals, d’examens et de ménage de pupitres, on peut dire que finalement, cet été tant attendu est là.
 
Évidemment, selon nos réalités professionnelles et familiales, les semaines de vacances scolaires qui suivront ne seront pas toutes pareilles pour tout le monde.  Pour certains parents, la routine « prendra le bord » alors que pour d’autres, elle s’adaptera aux camps de jours, gardiennes et autres.
 
Tout de même, pour plusieurs d’entres nous, l’été sera synonyme de:
 
Mise au rancart de la boite à lunch.  (Surtout, ne pas oublier de la vider avant l’entreposage, car Junior aura probablement oublié!)
 
Serviettes éparpillées, mouillées, oubliées, débordant de la salle de lavage…
 
Dodo plus tard; ciné-parc, feux de camp, invités les soirs de semaines, parcs d’attractions, camping, soupers tardifs
 
Kilométrage; voyages, visite à la famille, taxi pour les amener chez les amis, pour les matchs de soccer, les cours de natation…
 
Lenteur; des parents qui prennent le temps de siroter leur rosé, le BBQ qu’on allume quand le soleil se fait moins fort, les enfants qui ne veulent pas rentrer pour prendre le bain…
 
Pause mentale; on aura beau acheter des cahiers de vacances en faisant le voeu pieux que Junior pourra réviser en s’amusant afin de ne pas oublier les notions académiques… Combien de pages seront en fait remplies?
 
Craies de trottoir, bulles de savon, fusils à eau… Les couleurs et la légèreté de l’enfance!
 
Vélo, trottinettes, buts de hockey et ballons; respirons par le nez, oui ça risque de trainer devant la maison!
 
Adieu bruit des pelles qui grattent et des déneigeuses: bonjour tondeuses et scooters!
 
Crèmerie et cabane à frites du coin… Que serait l’été sans une « molle » ou une poutine de temps en temps?
 
Les portes… « Ferme la porte, les mouches! », « Ferme la porte, le chien va se sauver! » 
 
Les chasses au trésor: gougounes, casquettes, maillots, masques de plongée et évidemment les serviettes… Dans un coin de la cour, de la chambre… chez le voisin?
 
Quelques « Quand est-ce qu’on arrive? », « J’ai rien à faire! », « J’ai pas d’amis! »
 
Des piqures, des écorchures, de petites chicanes et de belles réconciliations
 
Des ados qui voudront rentrer tard, pour chiller au skate park ou devant le dépanneur, assister à des shows extérieurs, faire quelques-uns des trucs qu’on ne veut pas qu’ils fassent…
 
Des jeunes fiers de leur premier emploi, qui rentreront crevés et sentant la friture ou la terre des champs de petits fruits. 
 
Des tentes qui prendront l’eau, des crevaisons au milieu de nulle part, des défilés de véhicules récréatifs, des files d’attente interminables…
 
Des souvenirs à accumuler, pour se raconter en riant un peu (ou beaucoup) plus tard.  Quand Junior, du haut de ses 6 pieds, montrera la cicatrice de sa cascade de 2017 à sa nouvelle copine.  Que les odeurs de guimauves brulées reviendront  à notre mémoire. Qu’une photo de bord de mer ou de lac glissera d’une vieille boite (ou sortira en souvenir Facebook!).
 
Que cet été qui commence soit meublé par un tour d’Europe ou des week-ends de camping sauvage. Que vous alliez à Disney, à Gaspé ou à Laval.  Que vous puissiez prendre 8 semaines ou 8 jours de congé, je vous souhaite de vous fabriquer de beaux souvenirs.  Nul besoin de leur poser un filtre Instragram ou de gommer les taches de boue ou de glace de slush aux cerises; savourez cet été qui sera encore une fois bien trop court!