PUBLICITÉ

Eux en vacances, toi au travail

Vacances et voyages image article
Parfois, dans la gestion familiale, il arrive que les parents n’aient pas exactement les mêmes périodes de vacances. 
 
Soit ça se chevauche, soit l’un en a plus que l’autre ou alors chacun choisit ses semaines pour éviter de donner tous ses REER aux camps de jour.
 
Attention, dans ces moments où vous êtes le seul naufragé au travail de votre famille, vous pourriez vivre des moments pénibles.
 
Ainsi, vous risquez de :
 
- Recevoir une photo de gens qui se baignent (pendant que vous peinez sur un horrible dossier).
 
- Être deux tons plus pâles que le reste de votre famille.
 
- Recevoir des appels des enfants qui veulent juste vous dire qu’ils ont hâte de vous voir. (Et vous donc!)
 
- Être la seule personne à devoir aller se coucher tôt (et vous sentir comme un enfant).
 
- Vous sentir en gros décalage horaire (et psychologique) avec le reste de la famille : Ils sont dans le fuseau horaire « Vacances » et pas vous.
 
- Réveiller quelqu’un en appelant chez vous à 10h le matin.
 
- Vous faire demander d’arrêter faire une commission en rentrant. Tant qu’à être sur la route…
 
- Servir de défouloir pour l’autre parent quand les enfants ne sont pas du monde à la maison.
 
- Parler de trafic et bouchon de circulation à quelqu’un qui semble tellement au-dessus de ça, en ce moment.
 
- Arriver chez vous pour relaxer et devoir plutôt prendre la relève de l’autre parent exaspéré.
 
- Ne pas vraiment compter sur des repas à heures fixes chez vous. La cuisine familiale est en mode vacances elle aussi.
 
- Ne croiser votre famille qu’en maillot de bain ou en pyjama.
 
- Écouter le résumé de la journée familiale et  trouver qu’ils ne font pas grand-chose (les chanceux!).
 
- Compter les jours heures minutes secondes avant vos vacances.
 
 
Courage! Bientôt, ce sera votre tour!