PUBLICITÉ

Prendre l'avion?

Vacances et voyages image article
Présenté par

Ne vous privez pas pour autant de voyages à l’étranger... Il existe un  principe de réduction des émissions de carbone et de gaz à effet de serre  de plus en plus répandu auprès des compagnies aériennes, des voyagistes  et des agences de voyages. Par exemple, Expedia.ca propose à ses clients  qui achètent un «produit» de voyage en ligne de contribuer à un fonds de  TerraPass (www.terrapass.com), qui finance des projets de l’Institut  international du développement durable.

Après avoir sélectionné les vols qui  vous intéressent, vous avez la possibilité d’acheter d’autres produits,  notamment des «crédits compensatoires» de TerraPass (qui équivalent à  une somme d’argent visant à compenser les émissions de gaz à effet de  serre que génère votre voyage). Expedia.ca a aussi répertorié près de 300  hôtels «verts», qui répondent aux critères d’évaluation du tourisme durable établis en octobre 2008 par la coalition de 32 organismes mondiaux, dont l’Organisation mondiale du tourisme (www.sustainabletourismcriteria.org).

Toute l’information se trouve dans le Guide du voyageur écologique à www.expedia.ca/vert. Le groupe Transat finance également des projets  de tourisme durable, jusqu’à présent au Canada, en France, en Tunisie et à  Cuba. Dans le site Internet de l’entreprise, qui chapeaute notamment le voyagiste Vacances Transat et le transporteur Air Transat, on indique que «le tourisme durable se fait en harmonie avec la nature, les communautés d’accueil et leurs valeurs, et il conjugue des retombées socioéconomiques positives pour les populations locales avec une expérience enrichissante  pour les voyageurs.» Consultez la section «Responsabilité sociale», très  riche en conseils pour les voyageurs, à www.transat.com.

Un dernier  exemple intéressant: l’agence de voyages australienne Intrepid Travel, qui a ouvert un bureau à Toronto l’an dernier, compte atteindre le but, en 2010, de ne vendre que des voyages «carbone neutre». Intrepid calcule les émissions de carbone produites par les moyens de transport (surtout  l’avion) et autres sources (hôtels, etc.). Le montant obtenu, multiplié par  une valeur en argent, donne un coût, en dollars. L’entreprise, pour diminuer d’autant cette somme (et arriver à 0 carbone ou «carbone  neutre»), donne l’équivalent à des programmes de protection de l’environnement.

Les voyageurs paient donc une partie de ces frais dans  leur forfait, soit un maximum de 1,50 $ australien (environ 1,20 $ CA) par  jour, et 70 % de ces frais s’élèvent à moins de 0,50 $AU. Pour l’instant, 38  forfaits en 2009 sont garantis «carbone neutre». L’agence offre une  vingtaine de séjours et d’excursions pour les familles: visite des pyramides  d’Égypte, des États-Unis des cowboys et des indiens, des promenades à dos  l’éléphant en Thaïlande et de chameau au Maroc...

On peut obtenir  plus d’information en composant le 1 866 360-1151 ou en consultant le site  www.intrepidtravel.com/stylesearch/family (site en anglais seulement  mais, selon le nombre de clients, il est possible d’avoir des guides  francophones à destination).

Page 1 | Voyager intelligement
Page 2 | Ne laissons pas de traces!
Page 3 | Prendre l'avion?
Page 4 | Autres suggestions