PUBLICITÉ

Faire signer un contrat à la nouvelle maman pour promouvoir l’allaitement…

Allaitement image article

Il y a quelque temps, j’ai lu cet article (en anglais) qui parlait d’un « contrat » pour promouvoir l’allaitement que des hôpitaux de Colombie-Britannique faisaient signer à de nouvelles mamans. Dès le lendemain de la parution de ce texte, le document aurait été retiré. Les responsables auraient admis que ce n’était pas l’idée du siècle.

Moi je me demande pourquoi ce contrat a eu le temps de se rendre auprès de mères avant que quelqu’un se rende compte que c’est… dérangeant.

Selon les idéateurs de ce document, il ne s’agit pas d’un contrat, mais d’un « plan d’alimentation », un outil pour « aider les infirmières à aider les femmes à atteindre leurs propres objectifs d’alimentation ». ( ??? )

Je ne vois pas trop en quoi le contenu du texte (qui n’est malheureusement plus disponible sur leur site) aide les mères à atteindre leurs propres objectifs…

On y mentionnait par exemple que même si la plupart des bébés se développent avec une formule lactée, il y a des risques à l’utiliser systématiquement. Pour l’enfant et pour la mère.

Personnellement, lors de mes séjours à l’hôpital suite à mes accouchements, je n’aurais pas aimé recevoir un document prétendument utile à m’aider à atteindre mes objectifs alimentaires stipuler que : les préparations du commerce peuvent endommager les intestins de bébé, que bébé risque de souffrir d’une maladie grave s’il en consomme, que si je ne l’allaite pas, il risque d’avoir un Q.I moins élevé et que j’aurai plus de mal à retrouver mon poids sans allaiter.

Et je n’aimerais pas lire non plus, à la fin de la section « alimentation au biberon » un truc comme :

« Je comprends que l'allaitement artificiel augmente le risque pour mon bébé et moi-même de maladies figurant sur la page suivante ».

 

Entendons-nous tout de suite. Je ne suis pas contre l’allaitement au sein.
Je ne suis pas contre l’allaitement au biberon.
Ni pour l’allaitement dit mixte.

J’ai déjà expliqué ici ce qui m’avait poussée à opter pour l’allaitement à mon premier accouchement (et je pense que si j’avais eu un document me mettant de la pression, j’aurais opté pour la préparation en cannes!)

J’ai trouvé ça dur, quand mon fils est né, de faire le deuil de l’allaitement, sous les conseils des infirmières et médecins. Si j’avais eu à me culpabiliser au sujet des maladies éventuelles et de son Q.I en plus…

 

Bref! J’adore allaiter. C’est facile pour moi. (En tout cas, ça l’a été les 3 fois sur 4 ou j’ai pu le faire). Mais ce n’est pas la même chose pour chaque maman. Chacune sa réalité. Oui pour expliquer les bienfaits de l’allaitement. Non au fait de faire peur aux parents ou de les pousser à signer un contrat même symbolique à ce sujet. 

Ce sera quoi après? « Madame, signez que vous allaiterez exclusivement pour un minimum de 12 mois »?  « Non, pas juste six madame! Il faut au moins 12 mois! » « Libre à vous, mais si vous optez pour l’allaitement mixte à 3 mois, vous ne donnez pas toutes les chances à bébé… »

 

Je ne veux pas lancer de débat « pro lait maternel » vs « pro lait maternisé ». Je réitère seulement mon souhait qu’on arrive à respecter les choix d’autrui, sans mettre de pression, sans s’obstiner des heures à grands coups d’études (qui ne sont pas toutes d’accord soit dit en passant), sans dépeindre les « non allaitantes » comme des monstres et les « allaitantes » comme des membres d’une secte quelconque.

Mais je peux dire que si ma grossesse se déroule bien et que j’ai la chance de mettre mon bébé 5 au monde au printemps, je refuse de recevoir un quelconque contrat d’allaitement. Pas parce que rendue à 5, je pense connaître ce que j’ai à connaître sur le sujet. Parce que si j’ai des questions, des doutes, j’en parlerai à des pros et qu’ensuite, je prendrai MA décision. Et cette décision, je ne laisserai personne m’en faire douter.

Ensuite, si je pense allaiter un an et que j’arrête au bout de 4 mois. Si je pense allaiter 6 mois et que je me rends à deux ans, ce sera aussi MA décision, basée sur MA situation du moment.

Tant pis si ça sonne égocentrique ;)

 

Au fait, pourquoi on ne fait jamais rien signer au papa? Pourtant, lui aussi a son influence sur la santé et le bien-etre de bébé. Son alimentation, sa consommation éventuelle de tabac agiraient sur son sperme. Son implication auprès de l'enfant, de la maman, dans la maison, etc. peut aussi contribuer à l'allaitement...

 

Mais vous les mamans? Peut-être n’avez-vous pas le même avis que moi sur la question de « contrat »? Auriez-vous aimé en recevoir un?