PUBLICITÉ

Pour une Pâques 100 % chocolat

Idées repas image article
Toute la famille se réjouira de festoyer Pâques en savourant nulle autre que cette vedette sucrée, toute la journée : le chocolat !
 
Au déjeuner : Un pain choco-doré endormi …
Laissez « dormir » votre pain doré au frigo pendant la nuit et faites-le cuire au réveil ! Pour y arriver, mélangez d’abord 4 œufs avec 1 tasse de lait, une pincée de sel, 1c. à soupe de sirop d’érable et 1c. à thé de vanille. Versez la moitié de ce mélange dans un grand plat en verre allant au four. Déposez ensuite des tranches de pain au fond, puis saupoudrez-les de brisures de chocolat et de cacao moulu. Ajoutez ensuite un autre étage de tranches de pain, puis versez le reste du mélange d’œufs. Saupoudrez le pain de cacao moulu et de cassonade. Laissez au frigo toute la nuit, puis faire cuire au four dès le réveil à 350˚ F  pendant 45 minutes.
 
Au dîner : Des fruits en trempette
Laissez tomber les crudités le temps d’un repas et proposez des fruits en trempette à vos tout-petits. Combinez la chair d’un avocat bien mûr avec ¼ tasse de sirop d’érable, 1c. à thé de vanille et ¼ tasse de cacao en poudre dans un robot culinaire. Réduisez ce mélange en purée pour y faire tremper des fraises, des tranches de bananes, des quartiers de pêches, etc.
 
Au souper : Un duo de favoris
Quand chocolat et pâte à biscuits se combinent, c’est le bonheur ! Préparez des œufs en pâte à biscuits que vous recouvrirez de chocolat fondu. Pour ce faire, mélangez ½ tasse de cassonade avec 2/3 tasse de farine de blé entier dans un bol. Ajoutez-y ¼ tasse de brisures de chocolat noir, 2 c. à soupe de yogourt grec nature, 2c. à soupe de beurre fondu, 1 pincée de sel et ½ c. à thé de vanille. Mélangez jusqu’à ce que le tout soit homogène (ajoutez un peu de lait si le mélange est trop sec au besoin). Réfrigérez pendant 30 minutes, puis formez des boules ovales afin d’en faire des œufs. Trempez-les dans du chocolat fondu avant de les déposer au congélateur, jusqu’à ce que le chocolat fige.
 
Laissez tomber les interdits. Vous verrez qu’en permettant du chocolat à vos enfants à Pâques, ils en mangeront moins que si vous les aviez empêchés d’en déguster !