PUBLICITÉ

Allergies aux légumes?

Nutrition image article
Question:
 
Est-il possible que mon enfant soit allergique aux légumes ? Il peut manger du céleri cuit, en petite quantité, mais cru, c’est impossible ! Ça lui pique partout. Je me demande si c’est vrai, ou s’il dit cela pour éviter d’en manger. Le concombre, l’avocat et les courgettes lui donnent de gros maux de ventre, selon ses dires… Que faire ?
 
Merci !
 
Réponse
 
Bonjour,
 
Ce que vous me décrivez ressemble à ce qu’on appelle communément une allergie croisée pollen-aliment, ou « syndrome de l’allergie orale ». C’est le corps qui confond une protéine végétale avec les molécules du pollen des plantes.
 
Voici quelques trucs pour en savoir plus sur ce syndrome.
 
La cuisson règle les démangeaisons !
Les réactions allergiques sont dues aux protéines présentes dans les aliments. Dans le cas du syndrome pollen-aliment, l’organisme ne fait pas bien la distinction entre la protéine du pollen de la plante et les protéines présentes dans l’aliment.
 
Il s’ensuit donc une petite réaction allergique semblable à celle que l’on rencontre chez les individus allergiques au pollen (démangeaisons, picotements dans la gorge, larmoiement des yeux, écoulement du nez, éternuements…)
 
Cela dit, dans le cas de cette allergie uniquement, la cuisson règle la majorité des symptômes. C’est parce que la cuisson modifie la structure chimique de la protéine : comme la personne n’est pas allergique à l’aliment, mais bien au « pollen », la protéine dénaturée par la chaleur n’engendre pas de réactions allergiques.
 
Le bouleau, ce n’est pas un cadeau…
Le syndrome oral le plus fréquent est associé au pollen du bouleau. Les fruits dont les protéines s’apparentent à celles du pollen de bouleau sont les pommes, les pêches, les prunes, les poires, les cerises et les abricots. Quant aux légumes, on y compte notamment les carottes et le céleri. 
 
Puisque les symptômes associés à cette problématique sont le plus souvent anodins et localisés au niveau de la bouche, je vous proposerais de rencontrer un allergologue pour confirmer le diagnostic.
 
Il est possible que ce soit autre chose, étant donné les malaises que votre enfant vous rapporte (maux de ventre).
 
Consultez le site web des Allergologues et Immunologues du Québec pour en savoir plus.
 
Bonne chance !
 
Geneviève Nadeau Dt.P., B.Sc., diététiste nutritionniste