PUBLICITÉ

Des aliments qui rendent heureux

Nutrition image article
On dit que l’argent ne fait pas le bonheur, et que tout ce qui importe, c’est de vivre le moment présent et de chérir les gens qu’on aime. Et si manger pouvait contribuer à nous rendre heureux ? Car après tout, manger nous permet de nous arrêter, de savourer l’instant présent, et de partager des festins avec nos proches. En 2015, appliquez ces quelques conseils pour garder la bonne humeur, en mangeant !
 
Les nutriments de l’humeur
L’aliment du bonheur n’existe pas. Par contre, certains éléments nutritifs possèdent un rôle à jouer dans notre système nerveux, pouvant ainsi influencer notre humeur.
 
Les oméga-3
Ces acides gras essentiels pourraient réduire les symptômes de la dépression. Les oméga-3 composent les cellules de notre système nerveux. Des chercheurs ont mis en évidence que les gens dépressifs possédaient moins d’oméga-3 dans leur cerveau. Même si on connaît encore très peu les mécanismes impliqués dans l’effet des oméga-3 sur la dépression, la majorité des spécialistes s’entendent pour dire que la consommation de deux portions de poisson gras par semaine s’avère bénéfique.
 
Les vitamines du groupe B
Acide folique, vitamine B1, B2, B3, B6… La majorité des vitamines du groupe B interviennent dans plusieurs réactions ayant lieu dans notre système nerveux. Or, une trop faible consommation d’acide folique (vitamine B9), par exemple, risque de compromettre l’efficacité de nos neurotransmetteurs, des messagers chimiques qui aident nos neurones à communiquer entre elles. Légumes vert foncé et produits céréaliers à grains entiers doivent être au menu quotidiennement pour combler vos besoins !
 
Des habitudes « anti-moue »
Au-delà des vitamines, nos habitudes alimentaires possèdent un rôle à jouer sur notre humeur. À titre d’exemple, le fait de sauter un repas ou de trop se priver risque d’avoir un impact sur le taux de sucre sanguin. Lorsque celui-ci diminue, notre cerveau ne fonctionne pas à pleine capacité : des symptômes de fatigue ou d’irritabilité peuvent s’ensuivre.
 
De plus, des taux de sucres instables pourraient même occasionner de l’anxiété et des symptômes dépressifs. C’est pourquoi le fait de manger souvent de petits repas vous permettra d’avoir une meilleure humeur.
 
Par ailleurs, consommer des repas riches en glucides complexes et en protéines permettra de régulariser votre tempérament. Premièrement, parce que les glucides complexes ont tendance à moins faire fluctuer votre taux de sucre sanguin. Deuxièmement, parce que les protéines contiennent un acide aminé appelé « tryptophane ». Ce dernier favorise la production de sérotonine, un composé présent dans le cerveau qui favorise la bonne humeur et le sommeil. Et ce n’est pas tout : le fait de consommer des glucides en même temps que les protéines favorise l’assimilation du tryptophane par le cerveau. Glucides et protéines : c’est votre duo du bonheur ! 
 
Un menu 100 % bonheur
 
Voici un exemple de menu équilibré qui rime avec « alimentation du bonheur ».
 
Déjeuner :
- 1 bol de céréales à grains entiers (vitamines B + glucides complexes)
- Lait pour les céréales (vitamines B + protéines)
- 1 banane tranchée (vitamines B)
 
Collation :
- Crudités (vitamines B)
- Trempette à base de yogourt nature, ail et basilic (vitamines B + protéines)
 
Dîner :
- Salade de quinoa avec poulet grillé, vinaigrette maison (vitamines B + glucides complexes + protéines)
- Brocoli et chou vert frisé haché dans la salade (vitamines B)
- 1 yogourt aux fruits (vitamines B + protéines)
 
Collation :
- 1 fruit au choix (vitamines B)
- 1 poignée de noix de Grenoble (protéines + oméga-3)
 
Souper :
- Filet de saumon glacé à l’érable (oméga-3 + protéines + vitamines B)
- Riz brun (vitamines B + glucides complexes)
- Salade aux épinards (vitamines B)
 
Un plaisir noir… Ou au lait ?
La sensation de plaisir ressentie lorsqu’on ingère du chocolat provoque la sécrétion d’un composé semblable à l’opium. Voilà qui vous procure des sensations apaisantes ! Et qui vous donne envie de croquer à nouveau dans le chocolat…