PUBLICITÉ

Ma fille ne mange pas son lunch

Nutrition image article
Question:
 
Bonjour, ma fille a 6 ans et depuis quelle doit manger des lunch froids à l'école, elle ne mange pas. Son éducatrice de service du dîner l'a vu jeter des éléments de son lunch, par exemple son sandwich. Pourtant elle décide du type de pain et de la viande. Je ne sais pas quoi en penser et quoi faire. La situation m’inquiète car elle va au camp de jour tout l'été et c'est encore des sandwichs.  Merci !
 
Réponse: 
 
Bonjour,
 
Vous faites bien en proposant à votre fille de choisir son pain et sa viande. Elle comprend ainsi qu’elle peut décider du contenu de sa boîte à lunch, en y incluant des aliments qu’elle connaît. Généralement, en adoptant cette méthode, les enfants se sentent plus « sécures » et sont moins réticents à manger à l’extérieur de la maison. Je pense à quelques hypothèses qui justifient le rejet du lunch de votre fille. A-t-elle faim ? Peut-être que sa collation de l’avant-midi est trop nourrissante. Comment réagissez-vous face à cette situation ? Votre fille pourrait essayer d’obtenir votre attention.
 
La collation du matin
L’en-cas matinal a souvent lieu très près du dîner (ex. : 10h00, alors que le lunch est servi à 11h30). Il arrive souvent que les enfants n’ont pas faim à l’heure du lunch. Que lui offrez-vous comme collation ? Un morceau de fromage est riche en protéines : peut-être est-ce trop pour son appétit d’oiseau ? Dans ce cas, un fruit ou des crudités pourraient s’avérer de meilleurs choix.
 
Tout pour un peu d’attention !
Au-delà du contenu de son assiette, votre fille peut comprendre que ses agissement envers les aliments attirent votre attention, ou encore, celle de la surveillante au dîner. Vous pourriez discuter avec cette dernière d’une méthode pour éviter de trop mettre d’emphase sur le comportement de votre fille. Inutile de paniquer ou de démontrer trop d’inquiétude envers un enfant qui ne mange pas. Ça nous crève le cœur, de les voir se priver d’aliments. Mais les tout-petits sont les seuls à pouvoir reconnaître leur faim réelle ! L’appétit des enfants varie énormément d’une journée à l’autre, en fonction de : leurs émotions, leur niveau d’activité physique, etc. Votre fille a-t-elle des difficultés à l’école ? Est-ce que le stress qu’elle vit à l’extérieur de la maison pourrait l’empêcher de manger ? C’est à investiguer…
 
Un lunch qui perd son charisme…
Savez-vous comment sont entreposés les lunchs à l’école ? Peut-être que les boîtes sont entassées et que son sandwich est toujours écrasé. Pensez aussi à la façon dont vous maintenez la fraîcheur : le bloc réfrigérant ou « ice-pack » doit toujours être au-dessus des aliments froids, car le froid a tendance à descendre vers le bas de la boîte à lunch. Enfin, même si votre fille choisit son pain et sa viande, il est très possible qu’elle se soit lassée des sandwichs, mais qu’elle n’ose pas vous en parler. Avez-vous tenté d’introduire des salades froides ? Des pitas farcis ? Des tortillas roulés ? La variété, les couleurs, les textures, etc., c’est important pour stimuler l’appétit d’un enfant.
 
Enfin, sans être alarmiste, il arrive que les troubles de comportements alimentaires débutent très tôt dans l’enfance. Qui sait ce que votre fille reçoit comme commentaire à l’égard de son apparence corporelle ? Si vous avez fait des régimes ou que d’autres dans son entourage parlent de perdre du poids, jeter son repas du midi pour manger moins pourrait représenter un signe. Mais si, à la maison, elle mange avec appétit et semble heureuse à l’idée de manger au souper, avec vous, en famille, alors il y a peu de chances que ce soit relié à un trouble de comportements alimentaires.
 
Bonne chance !
 
Geneviève Nadeau Dt.P., B.Sc., diététiste nutritionniste