PUBLICITÉ

À propos de la nutrition des bébés

Nutrition 0-24 MOIS image article

Question :

Bonjour,

Ma fille a 8 mois et je me posais 2 ou 3 questions sur son alimentation.

1. Dans le livre Mieux vivre avec son enfant, c'est mentionné qu'on peut commencer le lait 3.25% vers 9 mois. Mais ils disent aussi que le lait de bébé est supposé être la base de son alimentation jusqu'à 1 an. Alors, comment on fait pour intégrer le 3.25% ?

2. Est-ce que c'est normal quelle ne mange pas encore de viande? Elle adore les fruits mais j'ai beaucoup de difficulté avec les légumes. Je n'osais pas commencer la viande à cause de ça.

3. Finalement, je voulais savoir si c'est correct que je lui serve un peu de céréales avec des fruits le matin ? Le soir, c'est beaucoup de céréales avec quelques légumes - du moins, ce que je réussi a lui faire manger - et un peu de fruits après si je trouve qu'elle n'a pas mangé assez de légumes. Est-ce correct???

Ça fais plusieurs questions, mais je n'ai pas accès à un pédiatre ni à un bon docteur. Tout ce que j'ai, c'est un médecin sur le sans-rendez vous et ça semble le déranger que lui pose des questions. De toute façon, il n'a pas l'air d'aimer beaucoup les bébés.

 

Réponse :

Bonjour !

Il est tout à fait normal et justifié de se poser milles-et-unes questions à propos de l’alimentation de son enfant. Tout d’abord, je dois vous mentionner que beaucoup de recommandations circulent à propos de la nutrition des bébés. Il demeure que ces conseils sont d’ordre général, et ont pour objectif le plus grand nombre de parents possible. Cela dit, vous pouvez toujours vous fier à votre « gros bon sens ».  En tant que mamans ou futures mamans, nous avons souvent tendance à remettre en question chacune de nos actions, parce qu’on veut le mieux pour notre enfant. Mais tout compte fait, à la base, c’est vous qui connaissez le mieux votre enfant et qui êtes en mesure de reconnaître ces besoins. Voici donc quelques conseils complémentaires pour vous éclairer :

1. Le lait 3,25% : quand et comment ?

Il est effectivement suggéré d’introduire le lait de vache vers l’âge de 9 à 12 mois. Vous pouvez donc continuer le lait maternel (ou une préparation pour nourrissons), tout en remplaçant celui-ci, graduellement, par de petites quantités de lait de vache. Vous pouvez commencer à 9 mois, mais si votre fille ne semble pas le tolérer ou refuse d’en ingérer, rien ne vous empêche de commencer à 12 mois.

D’autres articles à propos du lait pourraient vous aider. C’est par ici !

 

2. Quand les fruits l’emportent …

Bébé possède souvent une préférence pour les fruits : leur texture est plus appréciée que la viande, sans compter que leur goût est légèrement sucré. Continuez d’offrir des légumes à votre princesse, même si elle en mange en très petites quantités. Vous pouvez quand même lui proposer de la viande en purée, malgré qu’elle ne mange pas encore une grande proportion de légumes. Des courges en purée, du maïs ou encore des courgettes ont un goût légèrement plus sucré qui pourrait plaire à votre fille. Faites le test ! Mais allez-y tout en douceur, tel que suggéré dans cet article : http://yoopa.ca/experts/billet/inciter-sans-negocier  Des petites quantités à la fois, et une ambiance positive autour des repas lui permettront d’avoir un souvenir agréable de sa consommation de légumes…

3. Céréales avec légumes et fruits

Il est vrai que d’offrir un aliment déjà apprécié (les céréales) en compagnie d’un aliment  moins aimé (les légumes) peut être favorable pour que votre fille apprivoise graduellement le goût des légumes. Cela dit, ne soyez pas inquiète si vous trouvez qu’elle en a pas assez mangé. Vous pouvez quand même lui offrir des fruits, mais si elle n’a pas faim et qu’elle les refuse en repoussant la cuillère ou en fermant la bouche, inutile de forcer. Aucun risque qu’elle ne manque de vitamines ou de minéraux si, dans l’ensemble, elle a une alimentation variée et mange de tout. Vous allez sûrement être d’accord avec moi si je vous dis que vous êtes la mieux placée pour voir si votre enfant est en bonne santé. Un changement anormal dans les habitudes, une perte d’énergie ou de vivacité, une perte de poids, etc. pourraient vous inquiéter. Dans le doute, consultez votre médecin au sans rendez-vous, afin d’être certaine.

Et surtout, ne soyez pas désolée de poser plusieurs questions ! Avoir un enfant, c’est parfois nager dans l’inconnu, et apprendre par les expériences.

En souhaitant que mes conseils puissent vous rassurer.

 

Geneviève Nadeau
Dt.P. Nutritionniste
Fondatrice de Nadeau Nutrition
Conférences et services de nutrition à domicile
www.nadeaunutrition.com
Vice-Présidente au développement des affaires www.ensant.com
Auteure www.bienmanger-cancer.com

 

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!