PUBLICITÉ

Le gâteau aux fruits de maman Louise

Recettes image article
Présenté par
Retour au dossier

Desserts

Ingrédients

Ingrédients
12 oeufs
1 lb de beurre
4 1/4 tasses de farine
Jus et zeste d'un citron
2 lb de tous petits raisins secs
De généreuses poignées d'amandes hachées au goût ou noix de Grenoble
2 1/4 tasses de cassonade
1 c. à t. de bicarbonate de soude
1 pincée de muscade
1 gros contenant de fruits mélangés
2 petits contenants de cerises rouges ou de vertes
Une bonne quantité de citrons confits

Note

Cette recette vient d'une bonne amie qui nous parle du miracle qu'est le gâteau aux fruits de sa mère. «Patiemment arrosé de rhum, le gâteau aux fruits de ma mère est une tradition délicieuse qui n'a rien à voir avec les briques dures qu'on vous vend au supermarché», nous dit Hélène. «Une seule bouchée et c'est l'odeur du sapin et mes Noël d'enfance qui renaissent. Tendre, goûteux, exquis, avec un allongé bien corsé, c'est un pur bonheur.»

Trois choses cocasses à faire avec un gâteau aux fruits

Le lancer: Des lancers de gâteaux aux fruits sont organisés dans plusieurs villes américaines, tout juste après les fêtes. Vous n'en avez pas reçu de votre grand-mère cette année? Louez-en un pour 25¢!

L'infuser:  Du gâteau aux fruits au brandy, c'est bon, mais avez-vous déjà goûté à du brandy au gâteau aux fruits? Le site how2heroes.com vous indique comment faire infuser la chose et donner un goût des fêtes à votre eau-de-vie.

En rire: C'est probablement le gâteau dont on se moque le plus. Visitez le site satyrique www.antigateauauxfruits.com et voyez Ben Mulroney sensibiliser la population à la menace que constitue ce lourd dessert.

Préparation

1. Mélanger tous les fruits et les noix la veille. Verser dessus un gros verre de rhum brun. Mélanger et laisser macérer toute la nuit.

2. Défaire le beurre en crème et ajouter la cassonade.

3. Chauffer le four à 350 °F (180 °C) et y placer une grande lèchefrite ou une rôtissoire remplie de 1 pouce d'eau.

4. Battre les oeufs et les verser sur le mélange beurre et cassonade.

5. Battre quelques minutes et ajouter le bicarbonate de soude dans une bonne cuillerée d'eau bouillante.

6. Réserver 1/2 tasse de farine et ajouter le reste graduellement

7. Saupoudrer la farine réservée sur les fruits et bien mélanger.

8. Incorporer les fruits à la pâte.

9. Préparer les moules à pain en les tapissant de deux couches de papier brun (papier de sacs d'épicerie). Éviter le papier ciré et le papier parchemin. Mettre deux couches de papier sur le fond et les côtés,

10. Verser la pâte dans les moules et couvrir de deux couches de papier brun. Ne pas beurrer les moules.

11. Cuire pendant trois heures à 350 °F (180 °C), retirer les moules de l'eau et les remettre directement au four, à 300 °F (150 °C), pendant une heure.

12. Laisser tiédir sur une grille.

13. Envelopper de coton à fromage, placer les gâteaux dans des boîtes en métal ou entre deux couches de papier d'aluminium. Tous les lundis avant Noël, badigeonner de rhum brun.

14. Les gâteaux sont prêts à manger, mais meilleurs après un bon mois au frais.

Petite histoire d'un gâteau lourd

Le gâteau aux fruits se conserve longtemps, certes, mais pas assez pour remonter à sa première apparition, au Moyen-Âge. Son histoire est intimement liée à celle des fruits confits. C'était, à l'époque, le meilleur moyen de conserver les fruits. Et le gâteau qui en contenait était une source d'énergie parfaite pour les chevaliers des Croisades.

Faciles à trouver en Terre Sainte, où ils étaient conservés dans du miel, ils étaient rapportés comme cadeaux dans les pays d'Europe du Nord, où les fruits n'étaient pas aussi disponibles. C'est peut-être ce qui explique la popularité du gâteau aux fruits dans les pays anglosaxons.

Au fil des années, le gâteau aux fruits a beaucoup évolué. Mais comme il s'agit d'une tradition qui s'est avant tout transmise oralement, il est difficile d'identifier qui a eu l'idée folle d'y ajouter des noix. Certains disent qu'elles étaient présentes dès le début, car on les trouvait facilement autour du bassin méditerranéen, d'autres situent leur apparition dans le sud des États-Unis, où elles n'étaient pas chères.

Quant à savoir pourquoi cette gâterie a été associée à la fête de Noël, les théories diffèrent aussi. Serait-ce le fait qu'elle soit associée aux guerres saintes? On dit aussi que le gâteau aux fruits était offert aux indigents durant la guignolée, dans l'Angleterre du 18e siècle.