PUBLICITÉ

Le plan d’intervention adapté

image article

Comme parent, on peut avoir du mal à suivre tout ce qu’il faut savoir, suivre et faire quand son enfant a besoin d’une aide supplémentaire – pour pallier à un handicap ou à des difficultés particulières. Vous entendrez toutes sortes d’acronymes comme un PIA par exemple. Afin de vous aider dans tout ça, voici un aide-mémoire qui devrait vous être utile.

1. Qu’est-ce qu’un plan d’intervention?

Le plan d’intervention adapté, ou PIA, est la démarche que toutes les écoles du Québec doivent utiliser pour planifier, réaliser et évaluer les interventions adaptées aux besoins et aux capacités des élèves handicapés et aux élèves à risque. Cette démarche comprend un ensemble de mesures qui visent à favoriser la réussite scolaire d’un élève.

C’est la Loi sur l’instruction publique (article 96.14) qui oblige les écoles à utiliser les plans d’intervention adaptés.

Le directeur de l’école, avec l’aide des parents d’un élève handicapé ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage, du personnel qui dispense des services à cet élève et de l’élève lui-même, à moins qu’il en soit incapable, établit un plan d’intervention adapté aux besoins de l’élève.

 

2. Quand fait-on un plan d’intervention adapté?

Un plan d’intervention adapté peut être mis en place à n’importe quel moment de l’année scolaire.

Il est requis dans les situations suivantes :

  • Les difficultés rencontrées par un élève, impliquent que les intervenants de l’école et les parents se concertent pour trouver des moyens efficaces pour l’aider à réussir;
  • Lorsque l’élève a besoin pour réussir de ressources spécialisées ou encore de stratégies particulières en plus des adaptations habituelles;
  • Lorsque des décisions particulières doivent être prises concernant le cheminement scolaire d’un élève ou son classement.

 

3. Que devrait contenir un plan d’intervention adapté?

Un plan d’intervention adapté doit contenir les informations suivantes :

  • Une description des capacités et des besoins de l’élève;
  • Les champs d’intervention visés (apprentissage, insertion sociale ou autre);
  • Les objectifs à poursuivre et les compétences à développer;
  • Les services d’appui dont l’élève aura besoin;
  • Les moyens retenus pour atteindre les objectifs et compétences visés;
  • Les personnes responsables des interventions, leur rôle et leurs responsabilités;
  • Le calendrier des échéances pour la réalisation des interventions prévues;
  • Les résultats obtenus.

Une révision du plan et des ajustements, si nécessaire, doivent être faits à la fin de chacune des étapes de l’année scolaire.  Il s’agit d’un processus dynamique.

 

4. Qui participe à la démarche du plan  d’intervention adapté ?

Le parent ou le tuteur de l’enfant :

Son rôle est primordial : l’école doit l’inviter à participer à toutes les étapes de la signalisation continue et à la mise en place du PIA. Les parents participent activement à l’élaboration du plan d’intervention. L’école s’assure de mettre en place des moyens concrets de communication avec les parents concernés. Un carnet de bord, par exemple, peut servir à transmettre les informations à la maison. Les parents seront invités à le signer périodiquement.

L’élève lui-même :

À moins qu’il en soit incapable, l’élève devrait être impliqué dans l’élaboration et la mise en place de son PIA. Il participe activement à définir les objectifs et les moyens qui seront choisis et inscrits dans son PIA. Il signe son PIA, au même titre que tous les autres intervenants.

L’enseignant titulaire de l’enfant :

L’enseignant, puisqu’il est un des intervenants privilégiés auprès de cet élève, participe à l’élaboration et à l’application du PIA.

Avant l’élaboration du PIA, l’enseignant signale à la direction de l’école les difficultés particulières d’adaptation ou d’apprentissage que l’élève présente. Il consigne les interventions particulières déjà effectuées pour soutenir l’élève dans ces difficultés (récupération, explications supplémentaires, contacts avec les parents, etc.)

Il sera important que l’enseignant puisse décrire les forces et les faiblesses de l’élève, afin de contribuer à instaurer une pédagogie adaptée à ses besoins.

L’enseignant titulaire collabore à la conception, à la mise en application et à l’évaluation du plan d’intervention.

La direction de l’école :

La direction est responsable du PIA.

Elle voit à la participation active du parent, de l’élève et de tous les intervenants impliqués. Selon la loi sur l’instruction publique, la direction de l’école voit à l’établissement d’un PIA pour chaque élève en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage qui fréquente son école.

Il appartient à la direction de l’école de s’assurer que le PIA passe de l’étape de l’élaboration, puis à celle de l’évaluation périodique de celui-ci (la fin de chaque étape constitue un bon repère pour la révision des PIA et l’adoption des ajustements nécessaires, s’il y a lieu).

Il s’assure aussi de la présence ou du moins des communications avec les parents au sujet du PIA de leur enfant.

La direction de l’école doit aussi favoriser la transmission des informations relatives à un PIA à tous les intervenants impliqués dans le cheminement scolaire de l’élève concerné.

 

5. Le formulaire utilisé

Une version électronique interactive d'un canevas de plan d'intervention national est disponible ici : http://bit.ly/W0IZXo

Ce canevas peut être utilisé par l'ensemble des établissements d'enseignement publics et privés du Québec.

 

6. En complément :

Cadre de référence pour l’établissement des plans d’intervention

Guide d’utilisation en lien avec le canevas de base du plan d’intervention

Pour les parents : Guide d’accompagnement à l’intention des parents d’un enfant ayant des besoins particuliers (document produit par la Fédération des Comités de parents du Québec)