PUBLICITÉ

Marie-Josée Lambert, mamantrepreneure

image article

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marie-Josée Lambert - Hopalo Inc.

 

Description de la compagnie

J'ai eu une idée de concept de maillot de bain une-pièce qui facilite l'aller à la toilette sans être infantilisant. Le développement, le design et la fabrication se font au Québec. La vente se fait en ligne, mais Hopalo entre aussi dans les boutiques et on le verra de plus en plus au printemps 2015 !

 

Date de création : Janvier 2014

Nombre d’associées ou d’employés : 2

Nombre d’enfants: J'ai deux enfants. Thalia a 7 ans et Alexis a 5 ans.

Occupation avant de lancer votre entreprise

J'ai fait un baccalauréat en langues modernes (anglais-espagnol). Je travaillais cependant comme secrétaire médicale.

D’où est venu le désir de se lancer en affaires?

Depuis que je suis toute petite, je disais à ma mère qu'un jour j'aurais une merveilleuse idée qui aiderait les gens et que je démarrerais mon entreprise. Lorsque j'ai eu l'idée de Hopalo, j'ai senti que ce serait autour de cette idée que je développerais mon entreprise. J'étais à la plage avec mes enfants et j'ai remarqué les contraintes des maillots de bain et j'ai voulu améliorer simplifier le port du maillot pour des raisons d'hygiène. J'ai donc créé Hopalo et je désire en faire profiter le plus de gens possibles.

Principaux défis rencontrés

J'ai d'abord dû apprendre tout sur le domaine et de m'entourer d'experts dans le domaine afin de concrétiser mon idée. J'avais tout à apprendre. J'ai lâché mon emploi pour me consacrer à faire avancer mon projet. Mon conjoint n'était pas d'accord avec moi, alors j'ai dû tenir tête à mon idée et foncer. Je n'ai pas pu obtenir de chômage au début et plusieurs n'ont pas cru en mon idée, alors j'ai dû démontrer aux gens le potentiel de mon idée et la ténacité qui m'habitait à mener à terme mon projet. J'y ai mis tous mes efforts et j'ai trouvé un investisseur qui a cru en moi.

Particularités de votre entreprise

On parle d'un produit de maillot de bain avec un principe unique en cours de brevet. Nous sommes axés sur le concept Hopalo et nous voulons le développer dans différents segments. C'est un produit fabriqué au Québec.

Est-ce que l’aventure s’avère plus difficile ou facile que prévu?

Des défis il y en a tous les jours, mais je suis une fille de défis. Je suis aussi une fille aux grandes ambitions, alors je me suis rendu compte que j'ai plusieurs chapeaux à porter puisqu'une entreprise en démarrage ne peut assumer de verser plusieurs salaires. Comme mon entreprise est d'une grande envergure, je ne compte pas les heures que j'y mets. Chaque défi est pour moi une occasion d'apprendre, de rendre meilleur et de pousser plus loin mon projet. Le démarchage pour entrer dans les boutiques demande beaucoup d'efforts et je dois être persévérante. Ma mère a travaillé toute sa vie dans la comptabilité et dans la tenue de livres, alors elle m'aide de ce côté. Mon associée s'occupe du volet vente en ligne.

Les avantages d’être mamantrepreneure

Nous avons un contrôle sur notre horaire. Je travaille de la maison, mais j'ai aussi des rencontres à l'extérieur. Je suis très stimulée et je m'épanouis à travers ce cheminement. Je suis très contente que mes enfants m'aient inspiré ce projet et de vivre cela avec eux. Parfois, je les amène avec moi dans des rencontres lorsque c'est possible et lorsqu'ils le veulent. Par exemple, j'ai un Salon bientôt et ils porteront des Hopalo et joueront dans une piscine de sable pendant le Salon. Je peux les impliquer avec moi et je crois que je les inspire moi aussi. Il est cependant important de faire la part des choses et de leur donner du temps maman-enfant en dehors du travail.

Et les désavantages :

En démarrage, les heures sont nombreuses. En tant qu'entrepreneure on flirte avec le risque et oui parfois je passe des nuits avec un sommeil un peu turbulent. Je deviens en mode solution. Il faut apprendre à séparer le travail et la vie de famille. On doit être très disciplinée. Nous devons continuer de penser à nous, car il est facile de tomber dans une roue de travail qui tourne sans cesse et il faut faire la part des choses avec la vie de famille. Parfois, je dois partir quelques jours à l'extérieur pour le travail, alors je ne vois pas mes enfants. Au début, on fait beaucoup d'heures pour le salaire que l'on se donne.

Que conseilleriez-vous à une maman qui veut se lancer en affaires?

Je lui conseille de suivre sa passion et son cœur. Il faut trouver sa mission qui donne un sens à la décision d'être entrepreneure. La vision est importante et nous aide à ne pas perdre de vue nos objectifs.  Ainsi, elle trouvera les moyens d'organiser sa vie et de vivre avec les concessions qu'elle doit faire pour atteindre ses objectifs. Bien s'entourer de gens qui les appuient et même aller chercher un mentor. Ne pas se laisser décourager par les critiques négatives, mais les utiliser de façon constructive pour avancer. Organiser et structurer sa vie aide à avoir une vie entrepreneuriale heureuse, à bien concilier travail-famille et à profiter des moments avec les gens qu'on aime. Habiller vous comme si vous partiez au travail le matin même si vous restez à la maison et travailler dans un environnement consacré au travail afin que les autres pièces gardent leur vocation. Il y a des programmes d'aide avantageux pour les entrepreneurs et particulièrement pour les femmes entrepreneures, alors ne pas hésiter à s'informer.

Financièrement, peut-on « bien vivre » de son entreprise ou considère-t-on ça comme un revenu d’appoint?

En période de démarrage, l'entreprise n'est pas encore rentable. Il y a beaucoup d'investissement monétaire à faire et des concessions par rapport au salaire qu'on se verse versus le temps qu'on y met. Dans mon cas, depuis janvier 2014, nous avons pris la décision de me verser un salaire afin que je puisse faire évoluer l'entreprise plus rapidement. Nous voulions être sur le marché pour l'été et monter la collection un an d'avance pour les détaillants qui commandent un an à l'avance. Ils commandent à l'été 2014 pour l'été 2015. Je me suis donc consacrée corps et âme afin de pouvoir commencer à faire de la vente à l'été 2014 et afin de bâtir la collection 2015.

Recevez-vous de la reconnaissance des gens ou ses derniers limitent-ils votre activité à un simple hobby?

Je reçois de la reconnaissance des gens autour de moi et après avoir été dans mon sous-sol pendant plusieurs mois, cela fait du bien de voir la réaction positive des gens.

Où vous voyez-vous dans 5, 10 ans?

Je me vois distribuer Hopalo de façon internationale et avoir un siège social. Je désire créer des emplois et bâtir une belle équipe autour de Hopalo. Hopalo a une forte renommée et le maximum de gens en profitent et ne soupirent plus de découragement quand vient le temps d'aller à la toilette. Je me vois même créer des personnages qui seront imprimés sur les maillots de bain Hopalo et même écrire des petits livres d'histoire reliés à ces personnages.

Vos enfants aiment-ils vos produits?

Mes enfants ont été l'inspiration de mon produit! Ils sont les mannequins depuis le début. Ils adorent les maillots et sont très fiers d'avoir une majestueuse garde-robe de Hopalo! Parce que chez nous le mot « maillot » n'existe plus, c'est maintenant un « Hopalo »!

Vos projets pour votre entreprise à court ou moyen terme?

Actuellement, nous développons la ceinture ajustable. Nous sommes aussi en partenariat avec une école pour enfants handicapés afin d'offrir aux enfants et aux gens qui les accompagnent un produit adapté. La baignade est une activité très reconnue pour les enfants handicapés. Nous le développons aussi pour la femme qui nous le demande régulièrement. Nous entrons dans plusieurs boutiques et nous voulons envahir le marché. Nous sommes à l'écoute des consommateurs et nous faisons sans cesse évoluer le produit.

Votre entreprise a-t-elle une ligne de conduite spécifique au sujet de certains enjeux sociaux ou moraux?

Nous faisons actuellement produire au Québec. Les conditions de travail et le respect de l'environnement sont importants pour nous. Dans le domaine du vêtement, la concurrence est forte. Les gens font produire à l'extérieur, peu importe les conditions des travailleurs. Hopalo aimerait avoir une image tellement forte et garder la fabrication du produit par ici. Le souci des gens et de l'environnement sera toujours une préoccupation importante pour nous.

 

 

Crédits photos: Colimacie Studio

 

 

retour au dossier mamantrepreneures