PUBLICITÉ

Dossiers

9 Décembre 2014

Un dossier spécial sur l'omniprésence des écrans dans nos vies de famille.

Dans ce dossier

Mettre des limites

Mettre des limites
Présenté par

La technologie évolue vite et s’installe dans nos vies tout aussi rapidement. Nous sommes maintenant TRÈS loin des télévisions et des téléphones à roulette!! Le quotidien de plusieurs adultes et enfants d’aujourd’hui implique une multitude d’écrans leur permettant de s’informer, se divertir et communiquer.

Nous devenons insidieusement dépendants de toute cette technologie.

Comme toute dépendance potentielle, un appel à la modération est nécessaire afin d’éviter qu’elle nous envahisse et ait des répercussions indésirables sur notre santé et/ou sur nos relations interpersonnelles. Voici donc quelques idées afin de mieux encadrer l’utilisation de tous ces écrans par vos enfants.

Des écrans parmi nous!

La plupart d’entre nous sont au courant qu’il n’est pas recommandé de laisser les enfants regarder la télé plusieurs heures par semaine et encore moins par jour. Cet « outil » est pourtant très pratique pour occuper les enfants et s’assurer d’un certain calme dans la maisonnée, vous permettant ainsi d’accomplir une tâche sans être dérangé.

Les consoles de jeux vidéo et les ordinateurs sont très utilisés dans ce même but. Et maintenant, les tablettes et les téléphones intelligents regorgent d’applications pour occuper les enfants.

Ceux-ci peuvent d’ailleurs être TRÈS pratiques dans les salles d’attente par exemple, lorsque les petits jouets de votre kit de survie (crayons/papier, cartes, mini jeux de table, etc.) ne fonctionnent plus.

Donner l’exemple

Vous êtes un modèle à suivre pour vos enfants. Alors, pourquoi ne pas vous-même vous imposer des limites dans votre consommation d’écrans.

Démontrez à vos enfants que vous êtes conscientisé à cet aspect et que vous prenez les moyens pour vous limiter; du moins, tant que la maisonnée n’est pas dans les bras de Morphée! Il n’est pas nécessaire de chercher très loin ces moyens.

Des commentaires à haute voix de votre part pourraient suffire :

« Ouf, ça fait déjà 1h 1/2 que j’ai ma tablette sur les genoux. Il est grand temps que je fasse autre chose. Je vais lire un livre à la place. »

« Quand j’entre dans la maison, je ferme et cache mon téléphone pour ne pas être dérangée quand je suis avec vous mes amours. Qui a envie de faire du dessin avec moi? »

Suite à la sonnerie d’une minuterie que vous aurez vous-même mise en place : « Bon, mon trente minutes d’ordinateur est terminé. Maintenant, je vais aller marcher un peu. Ça me fait du bien de ne pas trop être trop longtemps devant l’ordinateur. Qui m’accompagne? »

Déterminer le temps maximum d’utilisation

Prenez le temps de discuter de la question en couple afin de trouver un terrain d’entente AVANT d’imposer des limites à vos enfants. Ceci vous permettra de leur envoyer un message clair et cohérent.

Une fois déterminé, présentez le tout à vos enfants en leur expliquant pourquoi vous avez décidé d’imposer des limites par rapport à ça dans votre famille.

Certains enfants pourraient protester énergiquement face à ces nouvelles règles. Prenez le temps de les écouter avec empathie. Profitez de cette discussion pour trouver en famille des idées activités alternatives pour occuper toutes ces heures de temps libre récupérées.

Comment limiter concrètement le « temps d’antenne »?

- Refuser l’accès aux écrans dans certaines pièces de la maison (chambre à coucher, cuisine, salle de bain, salle à diner); sauf exception pour un spécial.

- Utiliser une minuterie pour imposer des blocs de temps d’utilisation précis.

- Afficher un thermomètre pour y inscrire avec les enfants le temps passé devant l’écran ainsi lui permettre de visualiser sa consommation et surtout de bien gérer le temps qui lui reste. À chacun son thermomètre! Vous pourriez peut-être offrir un mini privilège lorsque le temps permis n’a pas été tout utilisé.

Par exemple: ça pourrait être de faire son lit à sa place le matin de son choix dans la semaine qui suit. Rien d’extravagant, mais tout de même intéressant. Il vous faut évidemment adapter vos privilèges en fonction de l’âge de vos enfants. Cet outil est disponible sur Nanny secours.

- Avoir une journée sans écrans à intervalle régulier (1 ou 2 par mois).

Aux grands maux les grands moyens

Rappelez-vous que tous ces objets interactifs répondent davantage à des désirs qu’à des besoins dans nos vies. Bien qu’amusants et parfois bien pratiques, ils ne sont pas essentiels. Vos enfants seraient tout de même heureux sans tout ceci. Il n’est donc pas « inhumain » de votre part de confisquer ces objets ou encore d’en interdire l’accès entièrement pendant une période donnée.

Ce sont toutefois des privilèges potentiels intéressants à la négociation! ;) Vous désirez récompenser votre enfant pour une raison X? Pourquoi ne pas lui faire tourner un ou des dés pour obtenir des minutes accès à son écran préféré!

Hélène Fagnan, coach familial

Fondatrice de Nanny secours

www.nannysecours.com

 

Ne manquez pas la suite du dossier
Un portrait de la situation              
 
Les trucs des fans
Top 10 des applications pour tablette                        
Accros à l'écran : le livre