PUBLICITÉ

Dossier aliments sucrés

10 Décembre 2014

Votre enfant raffole de tous les aliments sucrés? Il n'est pas le seul!

Dans ce dossier

POUR OU CONTRE - Le sucre

POUR OU CONTRE - Le sucre
Présenté par

Les enfants adorent le sucre. Les parents aussi ! Qui peut vraiment résister à un gâteau triple chocolat ou à une crème glacée au caramel ? On vous dit de limiter votre consommation de sucre, mais, à l’inverse, on vous déconseille de l’interdire à vos enfants. Bien que le sucre soit essentiel à votre survie, il possède un petit côté sombre qui mérite d’être mis en lumière.

Trop, c’est trop !

Saviez-vous que vous aviez une préférence innée pour les aliments sucrés ? Dès votre naissance, vous étiez attiré par le goût du sucre. C’est une bonne chose, puisque le lait maternel est naturellement sucré. Avec le temps et les expériences, vous avez goûté au chocolat, aux bonbons… Un enfant dont les papilles sont exposées continuellement aux aliments sucrés en voudra toujours plus. Au diable, les légumes (amers) et les fruits (acides) !

Vous le savez bien : la surconsommation de sucre augmente les risques de plusieurs types de maladies chroniques : cancer, obésité, maladies cardiovasculaires, etc. Sans pour autant l’éliminer, vous pouvez offrir du sucre à vos enfants. L’important, c’est que leurs papilles puissent expérimenter d’autres saveurs, afin que l’ensemble de leur alimentation soit variée et nutritive.

Un sucre « santé », ça n’existe pas !

Le sucre fait partie de la famille des « glucides », un élément nutritif essentiel qui permet de fournir de l’énergie au corps humain. Cependant, il existe différents types de glucides. Il y a ceux que vous gagnez à manger chaque jour, parce qu’ils fournissent une énergie soutenue. Les fruits, les légumes et les céréales à grains entiers en font partie. À l’inverse, on retrouve des glucides qui procurent une énergie rapide, et qui n’arrivent pas à combler l’appétit très longtemps. Il s’agit des sucres « simples », présents dans les bonbons, les desserts, le jus de fruits, etc. Ceux-là, mieux vaut les savourer avec modération.

Souvenez-vous qu’il n’existe pas de « bons » ou de « mauvais » sucres. Qu’il s’agisse de fruits, de sirop d’érable ou de chocolat, le sucre, sous sa forme la plus simple, reste du sucre ! Tout dépend de la fréquence de consommation, de la quantité et surtout, de la valeur nutritive. Par exemple, un muffin maison fait de farine de blé entier avec des dattes et un peu de cassonade n’est pas uniquement « sucré ». Il est aussi riche en fibres, en vitamines et en minéraux. À consommer sans culpabilité !

Contre les interdits, et pour le plaisir

Par chance, les aliments sucrés ne doivent pas être bannis ! Ils peuvent faire partie d’une alimentation saine. Une barre de chocolat ou des bonbons doivent même être servis, à l’occasion, pour ne pas que votre enfant ne les associe à des aliments interdits. Plus vous lui direz qu’un aliment est « mauvais pour la santé », plus il aura envie d’en consommer le jour où il y aura accès. Se faire plaisir de temps à autre, ça ne fait pas de mal.

En bref…

POUR le sucre, consommé modérément, car :

- Il fournit de l’énergie au corps humain

- Il permet de conserver le PLAISIR au menu

- On le retrouve aussi dans des aliments nutritifs : fruits, légumes, céréales à grains entiers, yogourt…

CONTRE le sucre, consommé à l’excès, car :

- Il nous met à risque de problèmes de santé multiples

- On peut facilement développer une dépendance

- Il se retrouve souvent dans des aliments peu nutritifs. Dégustez-les plutôt lors d’occasions spéciales et de festivités : gâteaux, muffins commerciaux, barres tendres chocolatées, viennoiseries, barre de chocolat, boissons gazeuses, etc.

 

 

Ne manquez pas la suite du dossier

Contrôler la consommation de sucre                                              
Le sucre chez Louis-Simon Ferland
Recette d'un sucès sucré                                                      
Le sucre dans vos maisons
à lire également