PUBLICITÉ

Dossiers

17 Février 2015

Voici un dossier qui répondra à toutes vos questions au sujet des animaux et des enfants.

Dans ce dossier

Comment prendre soin du chien avec les enfants

Comment prendre soin du chien avec les enfants
Présenté par
Avant d’accueillir un chien dans la famille, même si votre enfant promet juré-craché de s’en occuper tout seul, il faut reconnaître que les parents doivent assumer une part importante des responsabilités. En plus de la nourriture, des soins, de l’exercice et des entraînements, il faut aussi considérer l’aspect financier et veiller à la sécurité de tous les membres de la famille. Par où commencer?
 
Les soins confiés à l’enfant
 
« Même si un nouveau compagnon présente une opportunité pour l’enfant de grandir avec l’animal, de connaître les joies et les défis de s’occuper d’un être vivant… ce serait irréaliste de penser que c’est sa seule responsabilité » explique d’emblée Dre Isabelle Demontigny-Bédard, vétérinaire clinicienne en médecine de comportement au Centre vétérinaire DMV.
 
En bas âge, l’enfant peut participer aux tâches quotidiennes, mais toujours sous la supervision d’un adulte. « Le parent peut mesurer la quantité adéquate de nourriture, puis laisser l’enfant la verser dans le bol ».
 
Lorsqu’on apprend au chien à faire des tours (ex. : s’asseoir, se coucher, etc.), l’adulte peut donner l’ordre, puis laisser l’enfant distribuer la récompense. « Avec la bonne méthode, un chien peut apprendre pratiquement n’importe quoi », poursuit Dre Demontigny-Bédard. « En plus de stimuler l’animal, ça peut être une fierté pour l’enfant que son chien soit capable de faire des tours particuliers! »
 
Avec l’âge, les enfants développent l’autonomie nécessaire pour en faire davantage. « On peut confier à un enfant plus âgé le soin de remplir un contenant exact de nourriture – tout en vérifiant qu’il n’est pas comble! ».
 
Les jeux et les exercices pour chien et enfant
 
Généralement, il est plus prudent qu’un adulte promène le chien en laisse – surtout dans le cas d’un gros compagnon, où l’enfant n’aura peut-être pas la force nécessaire pour le retenir en cas d’imprévu. « Par contre, on peut laisser l’enfant prendre le relais sur de courtes distances, dans une rue peu passante, tout en étant vigilant. » 
 
Pour jouer à « va chercher », la vétérinaire propose d’avoir deux ou trois objets sous la main. « Si le chien ne veut pas lâcher la balle qu’il tient dans sa gueule, il suffit souvent d’en lancer une autre pour attirer son attention. Pour l’enfant, ça évite d’avoir à essayer de lui enlever. »
Une autre belle activité en famille : jouer à la cachette! L’enfant peut se cacher dans la maison, pendant que l’adulte incite le chien à le retrouver, en répétant « Il est où Thomas? », par exemple.
 
Le comportement à table
 
De nombreux aliments sont hautement toxiques pour les animaux (voir la liste sur SPCA.com). Même si un enfant qui donne de petites quantités de restants de table est généralement sans conséquence, mieux vaut éviter d’encourager le chien à solliciter l’attention pendant les repas. « Il est plus sage d’offrir une gâterie ou une distraction qui peut occuper le chien tranquillement, dans son coin à lui », recommande Dre Demontigny-Bédard.
 
Comment flatter un chien correctement
 
Selon la vétérinaire, mieux vaut inviter le chien à s’approcher plutôt que d’aller vers lui. « Un enfant devrait flatter l’animal une main à la fois, doucement, en faisant de longs mouvements doux, dans le sens du poil. Mieux vaut flatter le dos en commençant près du collier ou sous le menton et éviter le visage. On ne doit pas fixer le chien directement dans les yeux. »
 
Alors que les jeunes enfants aiment exprimer leur amour par des câlins, les chiens n’en sont pas friands. « Un chien n’aime pas se sentir prisonnier ou menacé. Avec l’âge, on peut enseigner à l’enfant à reconnaître les signes d’inconfort, et savoir quand l’animal veut qu’on le laisse tranquille. »
 
Enfin, Dre Demontigny-Bédard insiste sur l’importance d’une supervision attentive par un adulte lors des contacts entre un enfant et l’animal. « Si vous préparez le repas et êtes distrait, mieux vaut placer le chien dans une autre pièce ».