PUBLICITÉ

Dossiers

9 Janvier 2015

L'anxiété peut prendre toutes sortes de formes. Voici un tour de la questions avec des pistes de solution.

Dans ce dossier

Aider son enfant à gérer son anxiété?

Aider son enfant à gérer son anxiété?
Présenté par

Les termes « stress », « anxiété », « troubles anxieux » sont de plus en plus présent dans notre vocabulaire. Le travail, la famille, le couple, les responsabilités, les activités, etc. Les sources de stress ou d’anxiété sont multiples dans nos vies. Les enfants ne sont malheureusement pas épargnés. Ils peuvent aussi en ressentir les effets. Certains enfants auront davantage de difficulté à gérer leurs émotions. Voici donc quelques idées de stratégies pour aider vos enfants :

Être empathique

 Il est important de prendre le temps d’écouter notre enfant lorsqu’une situation est anxiogène pour lui. Sa réaction peut nous paraître exagérée, mais ce qu’il ressent est bien réel à ses yeux. Il ne faut donc pas banaliser ce qu’il ressent, mais plutôt l’aider à prendre conscience de ce que ceci provoque dans son corps (respiration rapide, coeur qui s’emballe, tension, sueur froide, etc.), pour éventuellement pouvoir exprimer avec des mots ce qui le rend anxieux.

Déterminer la source et y faire face

 En écoutant et en observant le comportement de votre enfant, vous pourrez déterminer ce qui le rend anxieux. Lorsque vous l’aurez déterminé, vous pourrez prévoir un plan d’action pour l’aider à faire face graduellement à la situation. Commencer en fixant de petits objectifs, atteignables pour votre enfant.

Extérioriser ses peurs à travers les arts

Pour certains enfants, le fait de dessiner, peinturer ou encore écrire leurs peurs leur permettra de les extérioriser. Un des avantages avec ce moyen est que l’enfant peut modifier sa peur pour la rendre moins effrayante à ses yeux. Ce qui lui permettra de reprendre le pouvoir sur la situation.

Parler ouvertement de ses peurs

En questionnant et discutant avec notre enfant de ses craintes, nous lui permettons de les démystifier.

Éviter de surprotéger

Le premier réflexe de parent est de rassurer notre enfant lorsqu’il a peur de quelque chose. Il est effectivement important de démontrer à notre enfant que nous sommes là pour le soutenir, mais il est préférable d’éviter de trop le rassurer ou encore d’écarter toute source d’anxiété. Bien que l’intention soit bonne, nous envoyons le message à notre enfant qu’il a raison d’avoir peur.

Être un modèle

La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre! Il est donc judicieux de se questionner sur notre propre gestion de l’anxiété. Qu’est-ce qui me rend anxieux? Est-ce que j’arrive à la maîtriser? Comment? Est-il possible que je la transmette à mon enfant par certains de mes comportements? Une aide extérieure pourrait aider à mieux voir la situation dans son ensemble.

Avoir des règles et des routines claires

Les enfants anxieux sont rassurés lorsqu’ils sont dans un cadre clair et surtout prévisible.

Utilisation de pictogrammes

Les supports visuels aident les enfants à se situer dans le temps. Par exemple, afficher les étapes de votre routine du matin, lui permettra de pouvoir anticiper, en tout temps, la prochaine étape.

Provoquer la nouveauté

La nouveauté est souvent une source de stress et d’anxiété pour les enfants. Certains parents seront tentés de l’éviter le plus souvent possible afin de ne pas faire vivre de malaise à leurs enfants. Toutefois, c’est en étant confronté à la nouveauté que nos enfants pourront apprendre à gérer les émotions que ces situations provoquent.

Les enfants anxieux ont besoin d’être accompagnés et soutenus dans leur apprentissage face la gestion des émotions. Notre rôle est de leur fournir les outils nécessaires pour les aider. Il ne faut donc pas hésiter à consulter si l’anxiété de notre enfant nous inquiète.

 

Vous aimerez aussi

L'anxiété chez les enfants

Et les pères, sont-ils aussi anxieux?

Quand manger rime avec anxiété…