PUBLICITÉ

7 autres formes d’intelligence de nos enfants

Comportements image article
Les enfants sont très intelligents. Mais on ne mesure pas ça seulement avec le Q.I. ou l’intelligence émotionnelle.
 
J’ai bien observé les enfants et j’ai trouvé d’autres formes d’intelligence chez eux.
 
L’intelligence dramatique
Faut leur donner ça, ils ont le sens du drame. Pleurer à chaudes larmes devant un public de centre d’achat ou de supermarché, ça ne leur fait pas peur. Ils ont le don d’aller chercher des émotions enfouies très profondément et de les ressortir en quelques secondes seulement. En pleine comédie, dites-leur non, et ils passent au drame.
 
L’intelligence conflictuelle
Je l’ai toujours dit : les enfants ont un talent incroyable pour partir une chicane avec leur frère ou leur sœur. Tout va bien une seconde, l’autre passe dans le corridor et la chicane part. Ils ont une liste interminable de (mauvaises) raisons pour se chicaner et ils peuvent en improviser des nouvelles sur commande. C’est de l’intelligence, ça.
 
L’intelligence gourmande
Tous les moyens sont bons pour avoir des cochonneries. Se garder de la place pour un dessert, ils connaissent ça. Faire des beaux yeux à une grand-mère pour avoir plus de gâteau, c’est inné. Profiter d’un regard détourné pour se faufiler vers le plat de sucreries dans une fête, ils le maîtrisent à merveille.
 
L’intelligence émouvante
L’art de faire pitié juste assez pour qu’on leur donne ce qu’ils veulent. Bon, ça ne marche pas toujours, mais une fois de temps en temps, oui. La fierté peut aussi être exploitée. Des parents fiers, ce sont des parents qui disent « oui ». Les enfants l’ont bien compris dans leur caboche rusée.
 
L’intelligence physique
Perdre toute son énergie quand on veut se faire porter par nos parents. Retrouver toute sa vigueur quand il y a quelque chose d’amusant dans les parages ou que c’est l’heure d’aller au lit. Pour contrôler son corps à ce point, il s’agit indubitablement d’un signe de grande intelligence.
 
L’intelligence amnésique
Parfois le défi n’est pas de retenir l’information mais de l’oublier. Parlez-en aux gens qui vivent des chocs post-traumatiques. Les enfants maîtrisent déjà l’art de l’amnésie volontaire en oubliant la quasi-totalité des consignes qu’on leur donne dans une journée. Chapeau.
 
L’intelligence attachante
Ils peuvent avoir été des monstres, nous avoir fait pogner les nerfs et douter de nos capacités parentales, mais à la seconde où ils se mettent à être calmes et cutes, ils nous font encore craquer à chaque fois. Juste les voir dormir, c’est souvent assez pour déclencher un élan de tendresse.
 
Et voilà. Vous vivez vraiment avec des petits génies.