PUBLICITÉ

Besoins particuliers : comment aider mon enfant du côté des habiletés sociales?

Comportements image article
Ha! Les fameuses habiletés sociales, certains sont tombés dedans un peu comme Astérix dans la potion magique, d’autres, c’est tout un défi, besoins particuliers ou pas.
 
Par contre, quand il y a des diagnostics, peu importe lesquels, ça devient toujours plus complexe. Pensez-y, avoir de bonnes habiletés sociales (ou appropriées) demande de pouvoir communiquer facilement, d’être capable de reconnaître les émotions des autres, de passer par-dessus le stress d’une situation « x », de ne pas se laisser envahir par nos propres émotions, de contrôler son impulsivité ou son agitation tout en mettant sa gêne de côté.
 
Il y a tant à dire, à lire et à apprendre, ça prendrait pas mal plus qu’un petit billet pour en faire le tour. Par contre, je crois qu’il est possible de vous partager les bases ainsi que quelques idées d’outils, j’en parle aussi par ici!
 
Les habiletés sociales, c’est quoi?
 
Les habiletés sociales, c'est ce qui permet aux enfants (mais aussi aux plus grands) de communiquer avec les autres, de se faire des amis, de bien s'entendre avec eux, de prendre sa place au sein de la société, de l'école, dans les activités de loisirs ou sportives, ni trop, ni pas assez.
 
Avoir de bonnes habiletés sociales nous permet de bien nous comporter en société, en respectant les règles (officielles ou pas), d’apprendre à reconnaître les conflits et les résoudre, etc.
 
Comment aider mon enfant?
 
Il y a plusieurs façons d’aider son enfant en l’accompagnant dans son propre apprentissage des habiletés sociales. Voici quelques suggestions, à vous de choisir celles avec lesquelles vous êtes le plus à l’aise :
 
Je peux aider mon enfant :  
 
1. En étant soi-même bon modèle :
  • En utilisant des formules de politesse ou de courtoisie de base : « bonjour, s’il vous plaît, merci, bienvenue, etc. »
  • En prenant le temps d’écouter ce que l’on nous dit avec attention
  • En tenant les portes au magasin ou à l’hôpital, en offrant notre place ou encore notre aide aux personnes que nous croisons
  • En nommant nos émotions, comment on se sent, au quotidien pour lui apprendre la base (en gardant toujours en tête que nos enfants n’ont pas à tout savoir ni connaître de nos états d’âme).
2. En l’accompagnant dans l’apprentissage des habiletés sociales :
  • En lui offrant des exemples de scénarios sociaux à travers des histoires, des lectures, des jeux, etc.
  • En mettant à sa disposition des pictogrammes pour l’aider à communiquer ou encore, en utilisant des signes pour exprimer ses besoins lorsque le langage est difficile (ex. mains animées)
  • En jouant avec lui pour lui apprendre à reconnaître les différentes émotions, être capable de les nommer, etc.
  • En soulignant tous ses efforts et en l’encourageant lorsqu’il y en a besoin, lui offrant parfois des choix, des pistes de solution, etc.
  • En lui apprenant à communiquer de façon non violente
  • En faisant avec lui des sorties ou encore, des activités où il sera en contact avec d’autres enfants de son âge : parc, bibliothèque, activités sportives, etc. 
3. En utilisant du matériel adapté à sa situation, son âge, sa maturité et ses besoins particuliers, par exemple :
4. En allant chercher de l’aide quand ça dépasse nos propres compétences :
  • Vous avez un pédiatre ou un médecin de famille, parlez-lui-en, en utilisant des exemples concrets et en nommant ce qui vous inquiète
  • Les centres de réadaptation et les cliniques privées offrent des ateliers de socialisation ou encore d’habiletés sociales pour les jeunes où l’enfant apprendra à attendre son tour, faire une demande claire, respecter sa bulle et celle des autres, gérer son stress, etc.
  • Vous pouvez appeler le 811 qui offre une « urgence sociale », les professionnels pourront bien vous guider.
En gros, rappelons-nous que nos enfants, peut-être même un peu plus que les autres, ont besoin de notre soutien pour les aider à décoder les bons comportements et à rentrer en relation avec les autres. Que malgré leurs besoins particuliers, ils peuvent entretenir des relations amicales et apprendre, en général*, la base de la communication.

Et ce qui est génial, c’est qu’il n’est jamais tard pour améliorer ses relations avec les autres!
 
Et vous, avez-vous des trucs ou des astuces pour développer les habiletés sociales ?
 
*Je suis consciente que selon les handicaps et les maladies, ce n’est pas accessible à tous et j’en suis bien désolée.