PUBLICITÉ

Depuis que ma fille s'est blessée, elle fait des crises à l'heure du bain

Comportements 4-5 ANS image article
Question:
 
Il y a environ 2 mois ma fille de 4 ans s'est blessée le pouce en le coinçant dans une armoire.
 
J'ai réagi avec un peu de panique car elle saignait et la peau était soulevée, mais rapidement je me suis calmée et j'ai soignée sa plaie. La blessure a pris un mois a guérir complètement. Elle pleurait constamment pour ne pas voir son bobo et avait peur de le voir. Elle est ensuite tombée dans la cour de la garderie et elle a eu une égratignure sur le genou. Depuis ce temps (1 mois) elle fait de grosses crises à l'heure du bain pour ne pas voir son bobo et se tient la tête penchée vers l'arrière jusqu'à ce qu'elle soit habillée complètement. Je ne sais plus comment réagir. J'ai même fait un tableau de récompenses si elle fait bien ça mais rien à faire, ça ne change rien à son comportement. 
 
Merci de votre aide
Annie 
 
Réponse: 
 
Bonjour Annie,
 
Je me trompe peut-être mais je pense que votre fille retire de gros gains relationnels dans cette situation! Comment agissez-vous avec elle lorsqu’elle fait une crise? Tentez-vous de la calmer et de la faire raisonner en lui expliquant fois après fois qu’elle n’a pas avoir peur? Parfois, en voulant bien faire, on provoque certaines choses. ;)
 
Elle dit qu’elle a peur ou bien c’est votre interprétation? Son vocabulaire est-il assez développé pour verbaliser ce qu’elle ressent? Prenez le temps d’écouter et reconnaître ce qu’elle vit sans pour autant en faire toute une histoire. Ce bout a donc avantage à être assez court. « Tu ne veux pas voir ton bobo? Aucun problème ma belle. Ne le regarde pas! ;) » À mon avis, en tentant de lui expliquer qu’elle n’a pas à voir peur de son bobo, elle obtient beaucoup d’attention.
 
Je vous encourage donc à ne plus accorder d’attention à ce comportement. Enlevez le tableau de renforcement positif et ne tentez plus de réduire ses crises. Elle pleure? Accueillez-la. Reconnaissez ce qu’elle ressent et passer à autre chose assez rapidement. « tu pleures parce que tu ne veux pas voir ton bobo? ok, c’est ton choix ma belle. Tu veux laver tes dents avant ou après ton pipi? As-tu mangé du dessert ce midi? etc. » Le but est qu’elle cesse de pleurer par elle-même et qu’elle passe à autre chose. Gardez le sourire et agissez avec elle comme si elle était de bonne humeur. Lorsqu’elle se sera calmée et qu’elle continuera la routine du moment, faites semblant de rien pendant environ 1 minute et ensuite, félicitez-la sobrement de s’être calmée seule. Par sobrement, je veux dire qu’il n’est pas nécessaire de sortir les ballons, les applaudissements et les WOW. Un simple « je te félicite Juliette, tu as réussis à te calmer toute seule. Tu es vraiment rendue très bonne. Je suis fière de toi. » accompagné d’un petit clin d’oeil pour ensuite continuer votre activité.
 
Je vous suggère de l’observer lorsque quelqu’un se blesse. Peut-être découvrez-vous d’autres pistes intéressantes! ;)
 
Hélène Fagnan, coach familial
Fondatrice de Nanny secours