PUBLICITÉ

Inné ou acquis?

Comportements image article
Mon bébé commence à faire des sourires conscients. Une part de moi se dit que c’est un comportement qu’il acquiert en nous imitant. Mais souvent depuis sa naissance, il rit aux éclats en dormant.
 
Le rire serait-il inné ? Il me semble que ce serait logique. Quelque part dans l’histoire du monde, il y a un homme (ou une femme) des cavernes qui a sûrement été pris du premier fou rire sur Terre…
 
 
D'après ce que j'ai lu rapidement sur le sujet, il semblerait que les sourires à l’âge de fiston en soient de réflexes et que le rire soit en effet inné, tout comme les pleurs et les bâillements.
 
Voilà pour la portion plus scientifique de mon propos.
 
Ma réflexion s’est poursuivie dans un autre sens. (Allaiter, ça laisse du temps pour cogiter, que ce soit productif ou pas ;))
 
Qu’est-ce qui, dans les habitudes des enfants, tient plus de l’inné que de l’acquis ?
 
Voici pêle-mêle, les points qui me sont venus à l’esprit :
 
  • Enlever les chaussures en « shakant » de la patte (sans les détacher et en les laissant traîner dans le milieu du passage)
 
  • Ouvrir le frigo en arrivant à la maison
 
  • Faire des détours pour marcher dans les flaques d’eau
 
  • Se planter devant la télé pour jouer (quand les autres regardent une émission, évidemment)
 
  • Hurler à la mort quand un frère ou une sœur les regarde, surtout à table. « Arrrêêête de m’regarder !!! » «  Mamaaan ! Y m’a faite une « face » !!! »
 
  • Garrocher le sac d’école, la boîte à lunch, le manteau, etc, sur le canapé
 
  • Tacher ses plus beaux vêtements juste avant une sortie importante (aux yeux des parents)
 
  • Au sortir de la piscine ou de la baignoire, se balader partout dans la maison avant de se sécher adéquatement
 
  • Avoir envie de pipi une fois en voiture (ou en arrivant dans un endroit sans toilettes facilement accessibles) et pas avant
 
  • Faire tomber tout château de cartes ou tour de bloc créé plus ou moins proche de lui (surtout si le créateur fait partie de la fratrie)
 
  • Vouloir manger tout… ce qu’il n’y a pas à la maison
 
  • Laisser le papier de côté pour dessiner sur les murs ou les meubles
 
  • Écouter ce que disent les parents quand le sujet ne les concerne pas (et inversement ne pas les entendre quand ils s’adressent à eux)
 
 
Et bien plus encore !
 
Comme danser, grimacer, rêver, s’émerveiller… nous faire craquer !
 
 
Dans le fond, peu importe la part d’inné et d’acquis. Nos enfants, on les aime comme ils sont ;)