PUBLICITÉ

La peur des toilettes

Comportements 2-3 ANS image article

Question

Bonjour,

Je me tourne vers vous car je ne sais pas trop comment aborder le problème que je rencontre avec mon fils. Il aura 3 ans au mois de juillet et il est propre maintenant depuis 2 mois environ.

Il y a quelques semaines, nous sommes allés toute la famille dans un centre commercial. Lors du dîner, son père et lui sont allés aux toilettes. Quand ils sont revenus, mon fils était en larme dans la toilette adaptée pour les petits enfants, il s’est assis et oh surprise, cétait une toilette qui se vide toute seule… il a eu une peur bleue, il le dit très clairement. Malgré que son père et moi lui avons démontré qu’il n’y avait aucun danger en s’asseyant aussi sur la toilette automatique, en lui expliquant calmement à plusieurs reprises.

J’ai essayé aussi la technique debout, mais il n’y a rien à faire, il se retient. Même une fois j’étais au parc avec lui et comme il ne voulait rien savoir de la toilette du parc, je l’ai invité à faire pipi dehors, mais rien à faire… il pleure, tremble, se raidit.. 1 fois sur 5 il réussit à le faire quand même.

Je suis un peu à court de solution, je ne sais pas trop comment aborder le problème sans empirer les choses! Ça pose un sérieux problème pour les sorties plus longues, à moins de lui mettre une couche mais je ne veux pas lui envoyer un mauvais message, son apprentissage de la propreté allait si bien !

 

Réponse

Bonjour,

L'apprentissage de la propreté n'est déjà pas facile en soi, alors lorsque vient se greffer des peurs cela ne simplifie pas les choses. Vous ne mentionnez pas si sa peur est aussi lorsqu'il va à la toilette chez vous ou uniquement à l'extérieur. Quoiqu'il en soit, a ce stade-ci, la seule aide que vous pouvez faire est de le rassurer sans trop mettre d'emphase, sinon vous envoyez le message inverse qui est "J'ai raison d'avoir peur puisque mes parents doivent me rassurer pour cela."

Petit à petit, avec l'expérience et donc l'assurance que rien de grave ne peut arriver, la peur devrait s'en aller. Si ce n'est pas déjà fait, vous pourriez introduire cette "activité" sur le mode du jeu : "on écoute la pluie qui tombe", aller arroser le gazon...Bref, utiliser des métaphores amusantes ou toute autre diversion de façon à dédramatiser la situation.

Pour plus d'impact et donc savoir ce qui fait réellement peur, faites le parler de sa mauvaise expérience : est-ce le son, l'eau qui tourne, l'enferment dans les toilettes (tout ça à la fois). Un système de récompense peut aussi mettre en place pour renforcer la satisfaction et le courage.

 

Pour poser une questions à notre experte: experts@yoopa.ca

Pour communiquer avec Céline Castillo directement pour un rendez-vous : 514-999-5893 ou en visitant le www.psychomontreal.com.