PUBLICITÉ

Besoins particuliers : rencontre du premier bulletin !

Développement de l'enfant image article
Une fois la folie de l’Halloween passée, deux choses prennent beaucoup de place dans la tête des parents, en ordre ou en désordre : Noël et la rencontre pour  le premier bulletin !
 
Cette dernière est un moment clé où deux experts (vous et l’enseignant) se rencontrent dans un but commun : faire le point sur les forces et les défis du même individu, mais aussi, de trouver des pistes de solutions, en mettant tout en place pour favoriser ses apprentissages et développer une bonne estime de soi.
 
Quand notre enfant a en plus, des besoins particuliers, ça peut devenir un moment stressant, chargé en émotions. Voici donc des idées pour vous préparer en mettant toutes les chances de votre côté pour que cette rencontre soit une réussite !
 
QUELQUES JOURS AVANT LA RENCONTRE :
 
1.    Asseyez-vous avec votre enfant pour faire le point avec lui. Vous devriez déjà avoir une bonne idée de ce qui vous attend avec les communications, tests, exercices, contrôles, évaluations que vous avez vu passer depuis le début de l’année.
 
2.    Prenez en note vos questions, par écrit, à consulter au besoin. Voici quelques idées :
 
·      Comment va mon enfant sur le plan de ses apprentissages? De son  comportement ? De ses relations avec les pairs? Ses forces et ses faiblesses?
·      Comme parent, comment puis-je le soutenir dans ses apprentissages? A-t-il besoin d'un coup de pouce particulier? Du matériel? 
·      Quels sont les stratégies et/ou les moyens et/ou adaptations inscrites(e)s au PI qui fonctionnent? Que font, avec mon enfant, les différents intervenants qui l’entourent  à l’école comme les TES, professionnels, spécialistes, surveillants, etc.?
 
3.    Si vous avez des questions qui demandent plus d'élaboration, il vaut peut-être mieux demander un 2e rendez-vous ou envoyez un mot à l’enseignant avant.
 
4.    Apportez tout ce qui pourrait aider l’enseignant qui travaille avec votre enfant : article, livre, revue, etc.
 
5.    Prévoir des papiers mouchoir, du mascara « waterproof » et une gourde d’eau si vous avez peur d’être émotif et supprimez votre culpabilité ou la peur du jugement, on parle de votre bien le plus précieux : votre enfant!
 
 
LE JOUR DE LA RENCONTRE (PENDANT):
 
1.    Arrivez en avance (en sachant que oui, vous allez peut-être attendre un peu), confiant, souriant et surtout positif à 100%.
 
2.    Fermez le cellulaire ou sa sonnerie et surtout, n’y répondez pas !
 
3.    Respectez le temps alloué et proposez de prendre un autre rendez-vous si cela devient trop long (ou difficile émotivement pour vous)
 
4.    Si vous ne comprenez pas certains mots, demandez des explications ou encore des exemples, vous êtes des partenaires, vous faites partie de la solution, ne vous sentez pas inférieur (ni supérieur !)
 
5.    Si votre enfant vit une situation difficile à la maison, mentionnez-le!
 
6.    Restez ouvert aux commentaires et gardez en tête que le but commun de la rencontre est de combler le mieux possible les besoins (et non les désirs) de votre enfant, évitez les justifications du genre « moi aussi, j’étais comme ça quand j’étais jeune », ça n’aide pas personne, croyez-moi!
 
7.    N’acceptez pas de propos humiliants ou dégradants, mais essayez d’être de bonne foi, il se peut qu’on vous nomme les difficultés de vos enfants, que cela soit lourd et difficile à entendre, c’est le temps de prendre une bonne respiration.
 
8.    Vous êtes surpris, déçu? Vous avez des questions ? Prenez une pause en prenant une gorgée d’eau.
 
9.    Quittez avec une petite formule de politesse en remerciant l’enseignant pour son temps.
 
10.  Profitez de votre visite pour vérifier l’état du bureau, du casier, du bureau, etc. et n’oubliez pas de faire un petit détour par «les objets perdus»!
 
 
QUELQUE TEMPS APRÈS LA FIN DE RENCONTRE :
 
1.    Prenez le temps de laisser retomber la poussière au besoin et faites un retour avec votre enfant, votre conjoint, faites au besoin des suivis avec les autres intervenants
 
2.    Valorisez ses efforts, son travail, plutôt que ses résultats académiques
 
3.    Évitez de parler en mal de la rencontre, de l’enseignant et/ou d’école devant votre enfant, rappelez-vous, vous jouez dans la même équipe ! Comment demander à un jeune de respecter son enseignant et ses camarades s’il nous voit faire le contraire ?
 
4.    Mettez en place un plan d’action si votre enfant est en difficulté: prenez rendez-vous avec son pédiatre, appelez au CLSC, etc. Ce peut être pour vous également, vivre des deuils à répétition, des fois, ça use.
 
Comme toujours, ces trucs sont bons pour tous les enfants, pas juste ceux qui ont  des besoins particuliers, parole de maman-prof !
 
J’en profite aussi pour remercier tous les parents, tous les enseignants et les différents intervenants croisés les 23 dernières années, sans eux, jamais je n’aurais pu faire un billet aussi pertinent.
 
Et vous, avez-vous d’autres conseils à nous partager ?
 
 
*Pour aller plus loin, lisez les textes d’une autre maman-prof sur le sujet ici !