PUBLICITÉ

Ce bébé touche-à-tout

Développement de l'enfant image article
Dans quelques jours, mon petit dernier aura 11 mois.
 
Ça fera deux mois qu’il marche. Quatre qu’il rampe, fait du quatre pattes et grimpe les escaliers dès qu’on oublie de bien fermer la barrière.
 
C’est un bébé curieux et très actif, qui fouille dans les armoires (Je sais, nous devrions nous procurer des gadgets pour verrouiller, mais on oublie tout le temps…) et qui grimpe maintenant sur les meubles.
 
Je ne compte plus les « Non! » qu’il se fait dire quotidiennement… Quand il veut manger un oignon, vider une boite de pâtes, lancer un truc dans la toilettes, se mettre debout dans le lave-vaisselle, tirer les cheveux de ses soeurs, fouiller dans la poubelle, tordre la queue du chat… Et jusqu’à récemment, quand il nous mordait!
 
À force de répéter toutes ces interdictions, j’ai parfois peur qu’il ne se sente « brimé » et je me trouve négative en un sens… Mais on ne peut pas toujours intervenir sans mentionner ce petit mot de trois lettres!
 
C’est quand même épuisant, de lui dire les choses aussi souvent qu’à un ado ;) Alors il m’arrive de lâcher prise, quand ce n’est pas dangereux pour sa petite personne ou pour autrui.
 
Ainsi, j’ai des « 5 minutes de pause » par ci par là. Quand je le laisse:
 
  • vider une boite de papiers mouchoirs
  • lancer les vêtements d’un panier pendant que je tente de plier le contenu d’un autre
  • jouer avec des spatules et des louches pour jouer (il préfère celles en silicone)
  • émietter un biscuit par terre dans le salon
  • tapoter sur mon iPad
  • voler des jouets à ses soeurs
  • déchirer un rouleau de papier d’emballage
  • « passer le balai »
  • vider l’eau de son biberon par terre pour jouer avec la petite flaque
  • se promener tout nu (même pas de couche, vivons dangereusement)
 
OK, ça fait parfois du dégât et je dois ramasser. Après avoir repris mon souffle pendant les méfaits!
 
etc.
 
Je lui ai aussi aménagé une section dans notre ilot de cuisine, deux tablettes, contenant quelques jouets, des boites de pâtes vides, des plats de plastique, etc.
 
Parfois, ça fonctionne, il y joue quelques minutes. Mais le garde-manger, l’armoire à chaudrons, les tiroirs à ustensiles et le lave-vaisselle demeurent ses préférés.
 
Avant, il y avait le buffet. Mais comme j’ai vidé toutes les tablettes, ça ne l’intéresse plus du tout. Il me reste à éduquer toute la famille à cesser de « ranger » plein de choses sur le dessus de ce meuble, car il peut maintenant tout attraper ou presque…
 
Bref! Mon petit fouineur est un enfant normal, qui veut jouer avec tout ce qui n’est pas un jouet.
 
Il est peut-être juste un peu plus précoce que d’autres au niveau moteur et du côté de… l’obstination…
 
 
Il commence à parler aussi… 
 
Comme premier « vrai mot », il ne nous a pas sorti un « papa », « maman », « chat » ou « tortue » comme mes autres enfants.
 
Juste « Non ». 
 
Il fait un truc interdit? Il se dit lui-même « Non! » Parfois, c’est « Non non non! » en secouant la tête.
 
Il aura de la pratique pour son terrible two!
 
Donc, cet enfant trèèèèèès actif est parfois essoufflant à suivre pour la vieille mère que je suis.
 
Mais cet enfant est aussi un grand charmeur… C’est pourquoi il a vite ajouté un tendre « maman » à son vocabulaire.
 
Greffez à cela un sourire ravageur et des bisous à profusion et je retrouve presque l’énergie de mes vingt ans!
 
 
 
Avez-vous aussi un(e) jeune explorateur/exploratrice à la maison? Comment ça se passe?