PUBLICITÉ

Génie et autisme : un lien génétique?

Développement de l'enfant image article
Selon une récente étude, les enfants prodiges et les membres de leur famille atteints d’autisme partageraient un trait génétique précis.
 
Des chercheurs de l’Université d’Ohio et du Nationwide Children’s Hospital à Colombus ont examiné des échantillons d’ADN provenant de cinq enfants prodiges et des membres de leur famille atteints d’une certaine forme d’autisme.
 
« Dans les deux cas, on a pu observer un pic prononcé au chromosome 1, très différent des autres membres de la famille », explique Joanne Ruthsatz, chercheuse à la tête du projet. Le corps humain compte habituellement 46 chromosomes. « L’étude suggère que ce fragment augmenterait à la fois les probabilités d’autisme et d’enfant prodige au sein d’une même famille ».
 
Pour Mme Ruthsatz, la prochaine étape est de chercher à comprendre pourquoi ce gène s’exprime aussi différemment d’une personne à l’autre. Son équipe cherche en quelque sorte à identifier ce qui permet aux enfants prodiges de « combattre » l’autisme. « Les prodiges pourraient produire une protéine particulière qui les aides à pallier aux troubles de l’autisme et laisser leur talent s’exprimer plus facilement ».
 
Cette recherche s’inscrit dans le cadre d’une tendance émergente en génétique où, plutôt que de se concentrer sur les gènes « négatifs » qui causent certaines maladies, les chercheurs concentrent plutôt leurs efforts à identifier les gènes « positifs » qui aident à les combattre.
 
Mme Ruthsatz souhaite produire une séquence génétique complète au cours des prochains mois, à la recherche du « gène prodige ». Son collègue Christopher Bartlett conclut que « C’est un bon début, mais ce n’est qu’un début. »