PUBLICITÉ

Les chiens comme thérapie pour les troubles du spectre de l'autisme

Développement de l'enfant image article
Question : Est-il vrai qu’un chien spécialement dressé peut être utilisé comme thérapie pour les enfants ayant un TSA ?
 
Réponse : Oui. Des recherches suggèrent que l’apprentissage des réactions appropriées aux signaux sociaux émis par le chien pourrait aider les enfants autistes à apprendre comment interpréter le comportement social des gens. Plusieurs rapports d’études ont également démontré que la relation avec un chien-guide pouvait être un moyen d’améliorer de façon synergique les situations à caractère social et les systèmes sociaux importants – ce qui est d’autant plus important pour un enfant qui a une forme d’autisme sévère et qui doit souvent faire face à une discrimination sociale.
 
Pour les enfants autistes qui sont en quête de stimulation sensorielle plus forte, les chiens peuvent satisfaire ce besoin grâce à leur inoubliable odeur, aux facteurs sensoriels tactiles – se faire lécher, la sensation du museau mouillé du chien quand il vous touche, le battement de la queue du chien sur la jambe, la dureté de ses griffes en comparaison avec la douceur ou la raideur de son pelage –, à l’ensemble des sons forts, clairs ou aigus qu’ils émettent et qui peuvent facilement être compris (par la plupart des gens), ainsi qu’aux comportements souvent espiègles qu’ils produisent.
 
Bien que les résultats obtenus par les chiens-guides soient prometteurs dans la gestion des symptômes des TSA, des programmes individuels sont requis afin de s’assure que l’hypersensibilité n’augmente pas en raison des interactions avec le chien.
 
Tiré du livre Les troubles du spectre de l’autisme, Guide de santé et d’alimentation publié aux Éditions du Trécarré.