PUBLICITÉ

L'influence des amis, le meilleur et parfois le pire!

Développement de l'enfant image article
L’arrivée dans le monde scolaire marque une étape importante dans la vie de nos enfants. C’est un milieu de socialisation très riche dans lequel notre influence comme parent va décroître progressivement, au profit de celle des amis, et ce, pour le meilleur et pour le pire ! 
 
L’importance des amis
 
L’amitié fournit à nos enfants une première introduction à la vie sociale. Les amis leur permettent d’apprendre à collaborer, à partager, à résoudre des problèmes et à prendre en considération le point de vue des autres. Grâce aux amis ou à l’influence du groupe, les enfants se sentent «plus forts», sont motivés à surmonter leurs faiblesses et peuvent s’adapter plus facilement aux diverses situations nouvelles qui se présentent à eux, situations qu’ils n’oseraient peut-être même pas affronter seul. 

C’est l’aspect identitaire qui prend le plus d’importance dans les relations amicales d’un enfant. L’ami devient, en quelque sorte, un double idéalisé dans lequel il se regarde et se compare. Les amitiés répondent également au besoin d’appartenance à un groupe, besoin qui augmente avec l’âge et atteint son apogée à l’adolescence.
 
Les enfants se situent par rapport à leur cercle d’amis et apprennent avec eux à confronter leurs idées et leurs opinions en argumentant, en s’affirmant et en gérant les conflits. Ce processus leur permet de prendre de l’assurance et de bâtir progressivement leur personnalité. 
 
Influencer le choix des amis

En grandissant, nos enfants passent de plus en plus de temps avec leurs amis et c’est ce qui leur offre l’occasion de poursuivre leur apprentissage de la socialisation tout en consolidant leur propre identité. Cet apprentissage nécessite évidemment une supervision de notre part afin que nous puissions guider notre enfant dans l’établissement des critères de sélection et le choix de ses amis.
 
Il est évident que nous ne pouvons pas forcer l’amitié et qu’il n’est pas souhaitable de «choisir» les amis de nos enfants. Il faut les laisser construire leurs amitiés à leur manière, selon leurs affinités.
 
Cependant, notre volonté de protection, en tant que parent, nous incite à garder un œil ouvert. Il nous arrive aussi de vouloir exercer une certaine influence sur la façon dont ils tisseront des liens. 
 
Mauvaise influence
 
Au fur et à mesure que nos enfants vieillissent, l’importance et l’influence de leurs amitiés augmentent. Coiffure, vêtements, musique et activités sont choisis ou adaptés en fonction du groupe d’amis qu’ils fréquentent.
 
Pour montrer leur appartenance au «clan», certains vont se laisser influencer. Ils feront des choix, prendront certains risques, ou adopteront des comportements dans le seul but de s’intégrer à un groupe ou d’y conserver leur place. Cela est tout à fait normal; ils expérimentent ainsi leurs limites et ajustent leurs comportements d’une fois à l’autre, bâtissant ainsi leur propre identité.
 
Il est également possible que notre enfant fréquente un ami dont les comportements et les valeurs ne correspondent pas à ce qu’on désire lui inculquer (enfants impolis, agressifs ou qui disent de «gros mots»...). 
 
Comment réagir ?
 
D’abord, il faut agir avec tact. Une chose est sûre: il est probablement irréaliste d’interdire systématiquement à un enfant de fréquenter son copain, puisqu’ils vont probablement se voir à l’école. L’important est de lui expliquer la situation, c’est-à-dire d’identifier les comportements que nous jugeons inacceptables chez son ami, et de lui rappeler nos valeurs familiales.
 
Une telle intervention, faite dans le calme et le respect, sera probablement suffisante pour qu’il rappelle lui-même son ami à l’ordre à la suite de comportements fautifs, ou encore pour que notre enfant mette fin lui-même à cette amitié. 
 
Cet article a été publié dans le magazine Yoopa d'avril-mai 2015.