PUBLICITÉ

Pour venir à bout du «pipi au lit»

Développement de l'enfant 6-7 ANS image article

Les pédiatres appellent ça de l'énurésie nocturne. Pour certains enfants et leurs parents qui cherchent différents moyens de leur venir en aide, on pourrait plutôt parler de cauchemar nocturne.

Personne n'aime se réveiller dans des draps trempés au beau milieu de la nuit. Encore moins lorsqu'il s'agit de son urine. Mouiller son lit presque toutes les nuits quand on a 5 ans passe encore. La littérature disponible sur le sujet souligne qu'à cet âge, environ un enfant sur cinq mouille encore son lit. On mentionne aussi que le problème est deux fois plus fréquent chez les garçons que chez les filles. Mais que faire lorsque l'énurésie persiste au-delà de cet âge?

Mais après cinq ans?

Le fils d'une copine vient d'avoir sept ans. Il dort encore toutes les nuits avec une culotte d'entraînement. «Ça va passer tout seul», lui a-t-on dit dans le cabinet du médecin. Alors, elle attend que ça passe. Entre-temps, elle lave et relave les draps de fiston, sauf que le pauvre petit homme commence à perdre confiance en lui. Pas question d'aller dormir chez des amis. Pas question, non plus, de passer la nuit au camp de vacances. Prendre le risque d'avoir l'air fou? Jamais de la vie. «Mais quand au juste faut-il s'inquiéter?», se demande-t-elle depuis quelque temps.

D'instinct comme ça, je lui ai répondu qu'à sa place je n'attendrais plus. En fouillant sur le net, j'ai trouvé plusieurs articles fort bien documentés sur le sujet. Si certains médecins affirment qu'il faut laisser le temps faire son oeuvre, on conseille souvent de consulter à partir de l'âge de 7 ou 8 ans pour éviter que notre enfant ne développe des problèmes d'estime de lui-même et de socialisation. Le meilleur avis que j'ai trouvé à ce sujet est celui-ci: «Si l'enfant et les parents commencent à se sentir dérangés par la situation, mieux vaut entreprendre un traitement».

Consulter

À partir du moment où l'on a décidé qu'il est temps d'agir, une consultation médicale s'impose. Votre médecin vous parlera sans doute des deux formes de traitements existants: le conditionnement à l'aide d'un système d'alarme (un tapis ou une culotte reliés à un système de réveil électronique permettant de détecter les premières gouttes d'urine) ou la médication. Le produit le plus prescrit est la desmopressine, un médicament qui mime l'action de l'hormone humaine antidiurétique responsable du contrôle du volume des urines.

La Société canadienne de pédiatrie recommande le conditionnement en premier lieu puisqu'il est moins coûteux, sans danger pour l'enfant et permet de régler le problème une fois pour toutes avec très peu de risques de rechute. La médication aurait des effets temporaires seulement.

Le conditionnement >