PUBLICITÉ

5 trucs pour améliorer la communication avec votre enfant

Écoles et études image article
Il faut se rendre à la 485e page du dictionnaire pour trouver sa définition. On en parle depuis des lunes et on en parlera encore dans des années. La communication est un art qu’on cherche à comprendre, qu’on exerce, qu’on pratique. Des trucs existent pour améliorer celle avec votre enfant. En voici cinq.
 
1. Reconnaître les besoins de chacun
Le premier truc est sûrement celui qui demande le plus de doigté. À chaque fois qu’on communique, il faut savoir reconnaître les besoins de l’autre, les identifier. Lire entre les lignes des actions, des gestes et des paroles de l’enfant ou de l’adolescent est le point de départ de toute bonne communication. Si l’on interprète une parole comme de la provocation ou de la désobéissance, on doit voir qu’au fond, l’enfant en question cherche à appartenir à un groupe, pour prendre un exemple parmi des dizaines d’autres. Plutôt que d’agir sur le coup (lui imposer ou interdire ceci ou cela), il est peut-être plus indiqué de trouver un terrain d’entente qui répond à vos besoins et à vos attentes respectives. Plusieurs spécialistes de la question peuvent vous aider à aller plus loin pour appliquer ce « truc ».
 
2. La confiance, encore et toujours
Ce truc aussi n’est pas des plus faciles. Il faut faire confiance à son enfant, en dépit des écarts de conduite ou des affronts qui ont peut-être eu lieu entre lui et vous. La communication, c’est un jeu, parfois compliqué, parfois simple, qui se joue à deux. La confiance est un ingrédient magique. Si vous entretenez un lien qui préserve le sentiment d’autonomie de votre enfant, vous êtes sur la bonne voie.
 
3. La régularité et le temps nécessaire
Bon, enfin un truc plus facile! La communication doit devenir une pratique quotidienne. De la même façon qu’on va au gym 25 minutes par jour (depuis le 1er janvier?), on se parle quelques minutes par jour au minimum. « Ferme Facebook! », ça ne compte pas… Comme ça, à travers votre horaire sûrement un peu trop chargé (ceux qui sont assez chanceux pour avoir du temps, allez à la prochaine ligne), vous réussirez à garder le contact avec votre enfant.
 
4. Penser stratégique
Si vous devez vous battre pour avoir l’attention de votre enfant en temps normal, profitez de la période des devoirs et des leçons pour communiquer avec lui. C’est à ce moment qu’il sera le plus réceptif pour aborder les choses les plus sérieuses (sa progression à l’école, les relations avec ses amis, son sentiment de compétence, sa confiance en lui etc.)
 
5. Rire et sourire ensemble
Une bonne dose de rires et de moments de complicité est fortement recommandée! Parlez de la neige, du hockey, d’une émission que vous regardez ensemble, du fait que les brocolis ça goûte mauvais, n’importe quel sujet léger, qui procure du plaisir. Ce plaisir-là, en plus de détendre l’atmosphère, vous incitera à communiquer ensemble à nouveau. Du jour au lendemain, tout le monde aura envie de se parler à la maison!
 
Sans blague, l’équipe de Succès Scolaire vous souhaite une bonne année 2015 et une communication améliorée!