PUBLICITÉ

5 trucs pour survivre aux devoirs

Écoles et études 6-7 ANS image article
Présenté par
Retour au dossier
Tout sur la rentrée

L'heure des devoirs peut virer au cauchemar pour certaines familles. De la fatigue de la journée à la non-motivation des enfants, de multiples obstacles sont à surmonter pour assurer la réussite scolaire de son enfant.

Les enfants peuvent parfois inventer mille et une excuses pour ne pas s'asseoir à leur table de travail et faire leurs devoirs. Ils ont oublié leur cahier, ils n'ont pas le goût de passer la soirée à faire des devoirs, ils ont une bonne émission à la télé, bref tout pour éviter de faire leurs devoirs. Cette réticence de la part des enfants, combinée à notre propre fatigue, résulte parfois en des moments difficiles. Bref, l'heure des devoirs est un moment que bien des familles voudraient volontiers se passer.

Des enfants qui refusent catégoriquement de faire leurs devoirs
Effectivement, il y a des enfants qui ne font tout simplement pas leurs devoirs. D'autres confrontent tous les soirs leurs parents pour ne pas les faire. Ils refusent catégoriquement de se mettre au travail ou bien ils prétendent l'avoir fait alors que ce n'est pas le cas. Cette attitude, bien que déplorable, peut être compréhensible. Chose certaine, c'est que le rôle des parents consiste à redresser la situation. Ils sont responsables de faire comprendre clairement à l'enfant que ce n'est pas négociable ou facultatif.

Mieux comprendre la différence entre devoirs et leçons

Les devoirs à la maison sont conçus pour exercer des habiletés acquises durant la journée. Ce sont des exercices à effectuer sur une feuille ou dans un cahier pour vérifier si l'enfant a bien compris la matière. Même si les parents ne sont pas en mesure de corriger les devoirs, ce n'est pas chose grave. Par les devoirs, le professeur veut surtout vérifier si l'enfant est capable d'exécuter le travail seul. Si oui, il a bien enregistré la matière. Si non, il faut tout simplement fournir plus d'explications.

Les leçons, quant à elles, servent à mémoriser et à consolider les nouvelles connaissances que l'enfant utilisera par la suite. Par exemple, l'accord des verbes, multiplication, dictée de mots, etc.

Les enfants n'apprennent pas tous de la même façon

Il faut être capable d'adapter un peu notre méthode selon le type d'enfant devant nous.

Apprentissage kinesthésique: Les enfants qui apprennent mieux en touchant ou manipulant les objets ou en bougeant. Utilisez du pouding, travaillez avec des boutons, des morceaux de pomme, tracez des mots dans le dos d'une autre personne, etc.

Apprentissage rythmique: Mémorisation efficace en introduisant un rythme. La dictée en chantant!

Apprentissage visuel: Bols de mots, photo du mot, mots découpés, les mots savants. On utilise un brin de folie - z sur le nez, recettes, jeux de cartes pour les additions, soustractions, divisions, etc.

Apprentissage auditif: Dictée orale, enregistrement des mots ou lecture.

5 Psy-trucs

1. Avoir une routine pour les devoirs (constance, vérification régulière et positive)
2. Ne jamais parler négativement des devoirs et de l'école.
3. Faire les leçons et devoirs la fin de semaine si possible.
4. Permettre à l'enfant de se lever de sa chaise pour réfléchir. Certains enfants sont plus créatifs lorsqu'ils peuvent bouger pour imaginer.
5. Rendre les devoirs plus agréables et adaptés à leurs besoins: jouer aux cartes pour apprendre nos +, -, x, dictée dans le Jell-O, jeux du professeur, et bien plus!