PUBLICITÉ

Apprendre par cœur : trucs et astuces

Écoles et études image article
Vocabulaire d’anglais, tables de multiplication, dates historiques, voilà autant de connaissances que notre enfant doit apprendre par cœur. Pour certains, c’est un jeu d’enfant. Pour d’autres, retenir toutes ces notions à moyen et long terme semble insurmontable. Comment pouvons-nous les aider…
 
Créer un environnement propice à l’apprentissage
Claudie, 13 ans, avait l’habitude d’étudier couchée dans son lit en écoutant de la musique. Après quelques examens décevants, elle a changé quelques habitudes. Elle a commencé par enlever tout ce qui traînait sur sa table et sa chaise pour pouvoir y travailler. Puis, elle a mis son Ipod de côté. « Miraculeusement », ses séances d’étude ont raccourci et ses résultats augmenté. Comme quoi, enlever toutes sources de distraction fait gagner en efficacité.
 
Impossible de retenir ce qu’on ne comprend pas
Ça vaut dont la peine de revoir les leçons avec fiston afin de s’assurer qu’il a bien compris. De plus, encouragez-le à être attentif en classe et à poser des questions à son professeur ou à un camarade de classe.
 
Mettre tous les sens à contribution
Comment votre enfant apprend-il le mieux? À vous de le découvrir. S’il retient mieux ce qu’il lit, écrit et voit, il est visuel. Si tout ce qu’il entend s’imprime dans sa mémoire, il est auditif. Certains ont besoin de bouger pour apprendre : ce sont les kinesthésiques. Si c’est le cas de votre enfant, faites-le réviser en marchant ou en pressant une balle antistress.
 
Vous pouvez aussi varier les méthodes. Une journée, vous lui faites épeler ses mots de vocabulaire, une autre écrire et une autre former les mots avec les pièces de Scrabble.
 
Penser positif
« Je suis poche. Je ne réussirai jamais. », répète sans cesse votre plus jeune. La première chose à faire est de le rassurer. Dites-lui que même s’il trouve que c’est difficile, il réussira. Aidez-le à réviser… sans faire tout le travail pour lui!
 
Dormir suffisamment
Le sommeil permet à la mémoire de fonctionner correctement. Certains signes ne mentent pas et dénotent un manque de sommeil : problème de concentration, agitation, irritabilité.
 
Les besoins varient selon l’âge. À 5 ans, la durée de sommeil idéale est d’environ 11 heures. Ensuite, elle diminue de 15 minutes par an pour atteindre une moyenne de 8 heures vers 16 ans. Cela dit, les besoins de sommeil sont variables d’un enfant à l’autre.
 
Persévérer
Il faut des dizaines parfois des centaines de répétitions pour apprendre quelque chose. Donc, en plus d’exercer sa mémoire, il faut également travailler sa patience.
 
Prendre des poses
Inutile d’essayer de mémoriser d’une traite définitions, dates, liste de mots… Il faut apprendre progressivement, en s’octroyant des périodes de repos. Pourquoi? Parce que le cerveau a besoin de temps pour que les connexions entre les neurones se fassent et pour que les notions soient retenues à long terme.
 
Quand votre aide ne suffit plus?
Si votre enfant a des troubles d’apprentissage, même si vous êtes un modèle de patience et de dévouement, il se peut que vous ayez besoin de l’aide d’un professionnel. N’hésitez pas à communiquer avec l’enseignement de votre enfant ou à faire appel à un service de tutorat comme Succès scolaire.