PUBLICITÉ

Les classes à niveaux multiples

Écoles et études image article
Question:
 
Bonjour, pouvez-vous me dire ce que vous pensez des classes multi cycles au primaire. Je suis membre du CE de l’école de mon plus jeune et aussi du comité de parent de la commission scolaire et les avis sont très partagés. Les professionnels enseignants sont totalement contre et la direction défend cette idée. Ils veulent instaurer une classe de 2e et 3e ensemble comptant 22 jeunes au lieu de soit ouvrir une classe de 2e de plus, ou de transférer 8 jeunes de 2e année dans d’autres écoles limitrophes où il reste amplement de place.
 
Réponse:
 
Bonjour,
 
Cette question est très pertinente. Les classes à niveaux multiples sont une réalité dans l’ensemble des commissions scolaires pour plusieurs raisons. Les avis sont partagés et l’on débat sur les avantages et les inconvénients.
 
Habituellement, personne n’aime se faire imposer un changement sans avoir été consulté. Il faut donc prendre le temps de réfléchir et comprendre les raisons qui justifient de procéder à un tel changement.
Certains niveaux sont plus faciles à jumeler. Par exemple, la 3e et 4e année qu’on réfère au cycle 2 du primaire. Mais lorsqu’on mélange deux cycles, comme la 2e et la 3e année ou la maternelle et la 1ère année, les difficultés peuvent être plus grandes.
 
Pour ma part, je trouve qu’il existe de nombreux avantages à jumeler des élèves d’âges, de niveaux et même de cycles différents :
 
·     Les progrès en langue et en lecture sont marquants.
·     L’environnement favorise le développement des habiletés sociales telles que la coopération, l’interaction, l’autonomie, etc.
 
Cependant, je peux comprendre les enseignants qui expriment des réticences, pour les raisons suivantes :
 
·     La planification est plus longue et un perfectionnement professionnel est souvent nécessaire.
·     L’évaluation exige une connaissance approfondie de plusieurs programmes.
·     L’utilisation de l’espace pour le travail en groupe et en atelier est parfois un casse-tête logistique.
 
Bref, une enseignante de classe à cycles multiples a besoin de soutien professionnel.
 
Malheureusement, en ce temps de compressions budgétaires dans les commissions scolaires, on ne peut être assuré d’avoir les ressources nécessaires pour entretenir adéquatement de telles classes.