PUBLICITÉ

Lire en silence

Écoles et études 6-7 ANS image article
Question:
 
Bonjour,
 
Ma fille est en première année. Selon son professeur, à ce moment-ci de l’année, les élèves devraient être capables de faire de la lecture « silencieuse ». Depuis, ma fille a perdu le goût de lire et dit qu’elle est incapable de lire dans sa tête. Elle voit aussi cette pratique comme une punition « souvent notre professeur se fâche et nous dit de lire en silence ». Que devrais-je en penser ?
 
Merci
Chantal
 
Réponse:
 
Bonjour Chantal,
 
Vous avez raison de vous poser la question et vous n’êtes pas la seule.
 
En général, les élèves de 1re année ont de la difficulté à comprendre le concept de lecture silencieuse. Ils ont l’impression que s’ils ne prononcent pas les mots, ils ne lisent pas.
 
Les lecteurs débutants ont besoin de s’entendre lire à voix haute. Le texte sonore les aide à mémoriser ce qu’ils lisent et les aide à rester concentrer plus longtemps. La lecture à voix haute leur fait vivre le texte et leur permet de se l’approprier.
 
Pour votre fille, lire c’est comme traduire l’écriture en parole. Elle a raison, c’est exactement ce qu’un lecteur fait, mais elle doit aussi apprendre à l’intérioriser.
 
Une suggestion pour l’aider à effectuer la transition serait de lui demander de chuchoter les mots qu’elle lit. Avec le temps et de l'exercice, elle arrivera à intérioriser sa lecture sans avoir besoin de s’entendre lire à voix haute.
 
Ensuite, la lecture silencieuse lui permettra de lire plus rapidement.
 
Une chose est certaine, la lecture ne devrait jamais être une punition ! Expliquez-lui que cette pratique l’aidera et lui donnera le pouvoir de découvrir le monde et d’autres univers. Lire c’est magique !