PUBLICITÉ

Des stratégies pour l’aider à vaincre son stress

Écoles et études image article
C’est systématique : chaque fois que Samuel a un examen, il a mal au ventre. De son côté, Frédérique a failli s’évanouir lors de son dernier exposé oral. Eh oui ! Malheureusement, le stress n’est pas l’apanage des adultes : il touche aussi les enfants. En tant que parent, ça fait mal de voir souffrir son enfant de la sorte. Mais comment l’aider ?
 
Observer et écouter
Les enfants qui disent : « Papa, maman, je suis stressé. » sont plutôt rares, d’où l’importance de surveiller les signes révélateurs.
 
Le stress se manifeste d’une façon différente d’une personne à une autre. Voici les principaux signes qui vous aideront à le détecter chez votre enfant :
 
·       Maladies de peau (ex. eczéma);
·       Problèmes de sommeil (insomnie et cauchemars);
·       Mal de tête ou migraine;
·       Mal de ventre ou nausée;
·       Bégaiement;
·       Irritabilité, sautes d’humeur, agressivité;
·       Perte d’appétit.
 
Votre enfant présente un ou plusieurs de ces symptômes ? Prenez le temps de l’écouter. Demandez-lui de vous parler de ses inquiétudes, puis aidez-le à trouver des solutions.
 
Renforcer l’estime de soi
Si votre enfant éprouve des difficultés dans une ou plusieurs matières, il est essentiel de lui rappeler les talents et les qualités qu’il possède. De plus, peu importe ses résultats, expliquez-lui que le plus important, ce sont les efforts qu’il déploie. Encouragez-le à donner le meilleur de lui-même. Ce n’est pas grave s’il ne performe pas.
 
Il faut aussi porter attention aux messages que l’on envoie, même inconsciemment. « Tu peux faire mieux » peut être interprété par votre enfant comme : « Tu as échoué. Tu n’es pas bon. »
 
Bien se préparer à un examen
Il n’y a rien de pire pour faire grimper le niveau de stress en flèche qu’étudier à la dernière minute avant un examen. D’une part, la mémoire à court terme possède une capacité maximale. Il faut donc éviter de la surcharger d’informations. D’autre part, le stress engendre des trous de mémoire et des erreurs d’inattention.
 
La clé réside dans la préparation. Aidez-le à planifier son étude en prévoyant plusieurs courtes périodes. Réviser souvent, et ce, plusieurs jours à l’avance, l’aidera à cristalliser ses connaissances et à gagner en confiance. Encouragez-le à faire et refaire des exercices; cela lui permettra de développer des réflexes et de maîtriser la matière. Vive les exercices en ligne pour rompre avec la monotonie !
 
Se détendre
Avant l’examen, proposez-lui de faire quelques exercices de relaxation. Par exemple, il peut visualiser le moment de l’examen. En écoutant de la musique relaxante, il se verra arriver à l’école, rigoler avec ses amis, entrer en classe, s’asseoir, entendre la cloche sonner, recevoir sa copie, puis répondre tranquillement aux questions, l’une après l’autre.
 
S’il sent que le stress commence à monter pendant un examen, il peut aussi s’arrêter pour prendre quelques minutes pour se rappeler un moment agréable qu’il a vécu. Après cette courte pause, il sera plus détendu et prêt à recommencer.
 
La fin de l’année scolaire arrive à grands pas. C’est le bon moment pour appliquer ces nouvelles stratégies.