PUBLICITÉ

L’éducatrice me tape, moi!

Garderie 0-24 MOIS image article

Question :

Bonjour,

Mon fils de deux ans et deux mois va à la garderie depuis l'âge de 11 mois.  La séparation à la garderie n'a jamais été très très facile.  Mais depuis 2 semaines, c'est l'enfer. Il peut pleurer pendant plus d’une demi-heure ou jusqu'à ce que son éducatrice principale arrive.

Je vais conduire mon fils à la garderie vers 7h40 et son éducatrice principale arrive vers 8h15.

Celle qui accueille les enfants le matin, est celle qui s'occupe par la suite du groupe de 3 ans et plus.

Elle est vraiment très stricte comparativement à l'éducatrice de mon fils, qui elle, est vraiment très douce. Ce que j'apprécie énormément.

Lorsque je demande à mon fils s'il aime son éducatrice (principale) il me répond tout de suite oui.... Et lorsque je lui demande s'il aime l'éducatrice du matin, il me répond immédiatement : «Non parce qu'elle tape moi....».

Dois-je le croire ? Dit-il cela à cause de son ton autoritaire (qui me fait sursauter moi-même quand je la regarde avec les autres enfants)?

Il me semble qu'à 2 ans, ce n'est pas l'âge qu'un enfant commence à raconter des petits mensonges.

Étant donné que nous ne savons jamais à qui nous avons affaires, j'ai peur d'essayer d'en parler aux autres éducatrices ou même à la directrice. Au cas où mes soupçons lui viennent à ses oreilles et que mon fils paie pour cela une fois que je quitte la garderie.

Que dois-je faire pour avoir l'heure juste?

Ce n'est pas facile de confier nos enfants à des gens que l'on ne connaît pas vraiment.

Merci de me transmettre vos conseils.

Une maman qui a du mal à travailler et à dormir, ne pensant qu'a cela.

 

Réponse :

Bonjour,

Je comprends que la situation ne doit pas être facile pour votre cœur de maman. Je trouve que ça vaut la peine d’investiguer. J’en parlerais directement avec l’éducatrice concernée et sans la présence de votre enfant. Tout est dans la façon de lui amener les choses. Le but n’est pas de l’accuser d’avoir tapé votre fils mais plutôt de solliciter son aide pour comprendre pourquoi il vous a dit ça. Vous êtes la mère et c’est tout à fait normal que ce genre de propos vous interpelle. Le rôle de l’éducatrice est de tenter de comprendre pourquoi il a dit ça et de vous rassurer. Il est extrêmement difficile de laisser notre enfant, ce qu’on a de plus cher, à des gens dont on ne connaît pas grand-chose. À part l’éducatrice de votre fils, avec qui vous communiquez quotidiennement, vous ne faites que croiser les autres éducatrices. Chaque éducatrice a ses propres couleurs et approches, mais nous avons toutes le même but commun, le bien-être des enfants. Je suis convaincue qu’en discutant avec celle-ci à propos de vos inquiétudes, certaines choses pourront être mises en place pour améliorer le temps transitoire jusqu’à l’arrivée de son éducatrice principale.

Je vous invite donc à exprimer vos inquiétudes et à poser des questions sur le comportement de votre fils pendant cette période.

Finalement, je comprends votre appréhension face à une réaction du personnel, mais ce sont des professionnels de la petite enfance ayant une conscience professionnelle et un code d’éthique à respecter et en AUCUN cas, ce type de situation ne devrait être accepté par un parent. Les enfants ne devraient JAMAIS être le véhicule pour atteindre l’autre et ce, peu importe qui sont les adultes en cause (parents, éducatrices, amis, famille, etc.).

J’espère vous avoir un peu rassuré.

Hélène Fagnan
Coach familial
Fondatrice de Nanny secours
www.nannysecours.com