PUBLICITÉ

Moins de congés pour les enfants en CPE que pour les écoliers?

Garderie image article
À compter du 1er avril, le gouvernement pénalisera les CPE dont le taux d’absence des enfants dépasse 20 %, lit-on un peut partout.
 
En gros, les enfants en CPE auront droit à 40 jours d’absence par année.
 
Si ces parents lui offrent 2 semaines de vacances l’été et 2 semaines pendant les Fêtes, il reste 20 jours… Une otite, une bonne gastro, quelques rendez-vous médicaux ou chez le dentiste…Ça sera vite écoulé!
 
Ça, ça veut dire que si papa ou maman ont envie de faire la « garderie buissonnière » de temps en temps, ils risquent de se faire taper sur les doigts! Grondés pour vouloir passer du temps en famille…
 
Et l’été, si les frères et soeurs demeurent à la maison, le petit dernier devra aller « puncher » au CPE comme à l’usine au lieu de s’amuser avec eux?
 
On dit que les parents « délinquants » se feront offrir un horaire à temp partiel… En théorie, c’est bien beau, mais en pratique?
 
J’ai déjà eu la chance d’obtenir un temps partiel pour mes enfants. Mais plusieurs garderies ne veulent pas en offrir, car c’est un peu compliqué. Il faut trouver deux familles disposées à se séparer la semaine, toujours les mêmes jours.  Et si les parents désirent plus de 40 absences mais moins d’absences qu’avec un temps partiel?
 
Quand un de mes enfants fréquentait une garderie affiliée à un CPE, l’éducatrice me mettait beaucoup de pression au sujet des absences.  Et ce, même si je proposais les fameuses preuves d’horaire atypique, qui donnaient plus de souplesse. Elle m’a tellement harcelée que j’ai retiré mon enfant de son service de garde.
 
Je comprends les responsables de CPE d’avoir eux aussi la pression des hautes instances. Mais au final, quand les professionnels sont stressés, que les parents sont stressés, ça retombe sur le « client »: l’enfant.
 
Je me souviens aussi, d’avoir entendu une directrice de CPE féliciter les parents, à la fin de l’année, d’avoir pris du temps avec leurs enfants. Cette année, aurait-elle pu tenir le même discours, en craignant des coupes budgétaires pour cause d’absentéisme?
 
Je suis bien d’accord, il ne faut pas abuser du système. Mais pour le moment, le système fait en sorte qu’on doit inscrire nos enfants à temps plein le plus souvent, parfois même avant d’en avoir besoin pour ne pas perdre la précieuse place. 
 
Alors que reste-t-il comme options pour les parents désireux et capables de faire en sorte que leurs enfants ne plongent pas tout de suite dans le 40 heures/semaine?
 
D’un côté, on nous rabat les oreilles avec l’importance de passer du temps avec nos enfants. On nous dit qu’ils ont besoin de vacances, qu’il ne faut pas les « brûler »…
 
De l’autre, il y a cette contrainte du 20%…
 
 
Je n’ai pas encore cherché de garderie pour mon petit dernier… Je suis en retard aux yeux de bien du monde et je ne sais pas si je trouverai une place avant son entrée à l’école… Mais cette histoire de présence obligatoire, ça ne me donne pas envie d’entreprendre les démarches… 
 
Et vous les parents? Sentez-vous de la pression par rapport aux absences de vos enfants? J’aimerais connaitre votre ressenti, vos opinions…
 
 
3 articles sur le sujet: