PUBLICITÉ

Passer du temps avec eux? Quelle idée!

Garderie image article

Donc, le gouvernement a déposé un projet de loi pour lutter contre ces parents irresponsables qui n’envoient pas leurs enfants à la garderie toute la semaine. Qui préfèrent passer une journée de congé avec leur bébé plutôt que de le laisser là où il doit être : au CPE. 

Enfin, on s’attaque aux vrais problèmes de société!

Enfin, on traque les vrais bandits, ces CPE qui acceptent de recevoir des enfants juste la moitié du temps.

Enfin, on responsabilise les parents pour qu’ils réalisent leur vrai rôle : agir comme délateurs.

Imaginez une maman qui travaille quatre jours par semaine. La 5e journée, alors qu’elle est en congé, elle pousse l’égoïsme à vouloir enlever le pauvre enfant à sa garderie afin de passer du TEMPS avec lui! Quel manque de jugement! Quel égocentrisme!

Si votre patron daigne vos donner congé, madame, ce n’est certainement pas pour aller gaspiller la journée avec un enfant qui ne sait même pas lire les pancartes électorales. Allez plutôt magasiner! Faites du ménage! Ou mieux, trouvez donc quelqu’un à dénoncer autour de vous! Sinon, arrangez-vous pour travailler une journée de plus. Comme ça votre revenu familial va augmenter et on pourra moduler vos cotisations à la hausse.


Le sigle CPE veut aussi dire Congé Pas d’Enfant. C’est compris?

La place d’un enfant est à la garderie 5 jours sur 5, point. La vie n’est pas faite pour commencer à imaginer des zones grises. Nuancer, c’est pas dans notre intérêt. Un minimum de 40 heures par semaine est nécessaire pour mériter une place dans le système, sinon ça ne balancera pas. 

Le bien de l’enfant? Pourquoi vous questionnez-vous là-dessus, ce n’est pas important.

Le bien des parents? Ils profitent déjà d’un système extraordinaire, qu’ils ne viennent pas se plaindre si on leur donne plus de temps libre.

Le bien des CPE? Qu’on les attrape, ces bandits qui facturent cinq jours et gardent les portions de collations pour eux. (C’est vrai ça, est-ce qu’on a compté les biscuits non-mangés payés en trop par les contribuables???)

Alors c’est pour qui, cette mesure? Ce n’est pas IMPORTANT, bon. Ce qui compte, ce sont les faits. Les citoyens payent collectivement pour un service de garde; ce système doit traiter tout le monde égal. Égal égal égal, comme des numéros. 

Des mauvaises langues posent la question : Oui mais pourquoi brimer les parents qui ont du temps de libre? Écoutez, vous là, mes fauteurs de troubles. Ne vous demandez pas comment votre service de garde peut vous accommoder, mais demandez-vous ce que VOUS pourriez faire de plus pour aider votre extraordinaire système de garderies subventionnées. D’accord? On est pas ici pour comprendre le monde, mais pour faire marcher un système. Est-ce si difficile à comprendre?

Bon, puisque j’ai un cœur, j’ai quand même quelques idées si vous tenez absolument à voir votre enfant lors de vos journées de congé :


- Louez un autre enfant. Si vous tenez tant que ça à passer du temps à jouer à quatre pattes et à ramasser des dégâts, demandez à un parent de vous en prêter un. Il y a tant de gens qui n’ont pas de service de garde, ce ne sera pas difficile.

- Déguisez un autre enfant comme le vôtre et allez porter cette doublure au service de garde. Le gouvernement a besoin de savoir que quelqu’un utilise le service de garde. C’est juste un numéro, ils n’y verront que du feu!

- Passez la journée à la garderie vous aussi! C’est la meilleure option. Restez dans l’entrée toute la journée et jouez avec vos enfants si vous voulez, mais il doit absolument être là. C’EST LA RÈGLE.

- Soudoyez un médecin et faites-lui affirmer que votre enfant souffre de vendredite aigue et qu’il est malade tous les vendredis où vous ne travaillez pas…

- Sinon, ouvrez votre propre service de garde, ne travaillez plus, ne faites plus d’enfants… Il y a tant de solutions simples. Pourquoi vous plaignez-vous? Ah, les parents sont si bornés…


Bref, votre forfait de « parents qui travaillent » est clair : Pour voir vos enfants, c’est soirs et weekends illimités, mais pas plus! N’essayez pas de garder votre enfant avec vous.

S’il est dans le système, il appartient au système. 

 

***
Évidemment, vous vous doutez bien que ce billet fait dans le sarcasme. Mes enfants sont grands et ne vont plus à la garderie, mais ça ne m’empêche pas de trouver cette mesure absolument disgracieuse et illogique. La ministre attend des parents qu’ils se « responsabilisent » et jouent aux délateurs. 

Alors justement en tant que payeur de taxes, si ma cotisation annuelle peut servir à simplifier la vie d’un parent quelque part, à lui permettre d’aller travailler 3 jours par semaine et à passer du temps à voir grandir (trop vite) ses enfants, alors ça me fera plaisir. Quoi qu’en pense votre calculatrice, madame la Ministre, les gens méritent chaque seconde qu’ils passent avec leurs enfants.