PUBLICITÉ

Où est passé le sens du respect?

Éducation image article
Je n’ai pas l’habitude de commenter l’actualité, mais comme ce qui se passe présentement avec les manifestations étudiantes m’inquiète beaucoup, je ressens le besoin de m’exprimer.
Quand je vois et j’entends ce qui se passe ces jours-ci dans les médias, les affrontements entre policiers et jeunes manifestants, je ne peux m’empêcher de me demander où est passé le sens du respect ? 
 
Bien sûr, je suis pour la liberté d’expression, pour le droit de manifester son mécontentement face à une situation, une personne ou une loi quelconque. 
 
Je suis heureuse de vivre dans un pays où règne la démocratie et encore plus heureuse d’élever mes enfants dans un tel contexte. 
 
Là où j’ai un problème, c’est quand tout ça se fait dans un total non-respect. 
 
Quand j’étais jeune, jamais au grand jamais je n’aurais osé entraver le travail des policiers, encore moins leur cracher au visage ou les provoquer. J’avais, comme la plupart de mes amis, peur des policiers. Ils étaient pour nous des figures d’autorité, et c’est ce qui nous gardait dans le droit chemin et nous évitait de faire des bêtises qu’on aurait sûrement regrettées…
 
Je ne peux m’empêcher de me demander où sont passés le respect d’autrui et le respect de l’autorité chez les jeunes de nos jours? 
 
Est-ce que le droit de revendiquer passe nécessairement par la provocation? 
 
Ce qui est le plus triste, c’est que j’ai l’impression que ce n’est qu’une petite minorité d’individus extrémistes qui nous fait croire que tous les jeunes sont ainsi alors que c’est loin de représenter la majorité.
Du moins je l’espère!!!
 
Dans l’éducation que je veux donner à mes enfants, tout en haut de la liste figure le mot R-E-S-P-E-C-T. Comme ça, en grosses lettres. 
 
Respect de soi, respect des autres, respect des choses. Pour un enfant, le mot respect est un terme bien vague. Qu’est-ce que ça veut dire? 
 
Concrètement, tout dépendant de l’âge de l’enfant, ça peut vouloir dire ne pas changer le poste de la télévision quand ton frère ou ta sœur regarde une émission. Ça peut aussi vouloir dire ne pas crier dans la maison quand bébé fait la sieste. Pour les enfants plus vieux, ça veut dire attendre son tour pour prendre la parole, écouter et appliquer les consignes dans la maison… 
 
Le respect développe le sens du compromis et de l’empathie. Comprendre et reconnaître que l’autre vit quelque chose quand je parle ou j’agis. Que nos actions et nos paroles ont des conséquences que l’on doit assumer. Le respect sert à établir des normes qui feront régner un climat harmonieux au sein d’un groupe, d’une famille ou d’une société.
 
Sommes-nous, à ce point, devenu une société individualiste pour que seul le droit de chaque individu compte sans égard au reste du groupe? 
 
Au centre de cet enjeu se retrouve l’importance de développer les habiletés sociales chez nos jeunes qui passent la plupart de leur temps à échanger entre eux par l’entremise d’une machine! Pour certains l’empathie est innée, mais pour la majorité des enfants, on doit les aider à la développer et les accompagner dans cet apprentissage. Certains pensent à tort qu’il s’agit d’une qualité qu’on a ou qu’on n’a pas. Je crois sincèrement que chaque personne peut développer cette qualité et la faire rayonner.
 
En voyant tous ces jeunes étudiants manifester, j’ai l’impression qu’ils se croient au-dessus de toutes les lois. Ils provoquent et défient, mais ils sont indignés quand les policiers essaient de faire leur travail… Bon, je ne dis pas que certains policiers n’abusent pas de leur statut, mais si tout se faisait dans le respect, nous n’assisterions pas à un tel chaos soir après soir. 
 
Comment en est-on arrivés là? Que s’est-il passé pour que les jeunes semblent croire que tout est permis et qu’ils aient le front de défier l’autorité? À commencer par leurs propres parents! Est-ce le résultat de la génération des enfants rois à qui l’on donne tout et qu’on n’oserait surtout pas contrarier? Des enfants à qui l’on ne dit pas non pour ne pas les décevoir! 
 
Ce que je vois m’inquiète pour le futur… ça me donne aussi encore plus la conviction que le respect devrait être une valeur qui se retrouve au cœur de l’éducation. 
 
À la maison comme dans la société.