PUBLICITÉ

Comment partir une chicane de parents

Familles d'aujourd'hui image article
En devenant parent, on devient aussi plus sensible. Maintenant, il suffit de si peu pour nous émouvoir : Un spectacle de ballet, un petit mot dans une carte de fête, une demi-heure tranquille…
 
Mais certains parents deviennent aussi plus sensibles de l’épiderme. Dans le sens qu’ils pognent les nerfs plus vite dès que leurs valeurs entrent en contact avec celles d’autres parents.
 
Et des fois, des grandes personnes, ça s’enflamme vite. Comment partir une chicane entre des mères et des pères de familles différentes? C’est trop simple.
 
Assister à une compétition de son enfant
Inscrire son enfant dans un sport d’équipe suffit parfois pour changer la personnalité des gens. Certains prennent ça tellement à cœur qu’ils en perdent toute dignité. Les hasards deviennent des injustices et les défaites deviennent des insultes. Oui, être dans des estrades différentes, c’est parfois assez pour partir une chicane.
 
Avoir des opinions différentes
Chaque humain a droit à ses croyances, ses choix, ses décisions. Tout le monde est d’accord. Sauf si… quelqu’un ose dire le contraire d’une de nos décisions parentales! Là, oupelaye! Trois petits mots au hasard, pour illustrer ce point? Allaitement. Vaccin. Médication. Trois sujets pour partir le trouble chez les âmes irritables.
 
Les choix anodins du quotidien
Pas besoin d’aller dans les grands enjeux de société pour voir des parents se chicaner. J’ai déjà vu des débats enflammés sur des sujets aussi palpitants que… les sacs à sandwichs. Oui oui, des apôtres du contenant réutilisable se chicanant avec des adeptes du Ziploc. Je croyais à une blague mais quand les menaces et les insultes personnelles sont apparues, j’ai compris que dans le domaine parental, TOUT peut arriver.
 
L’interprétation d’un mini conflit
Vous enfant revient de l’école avec une histoire de dispute entre son ami et lui. Évidemment, dans son récit, il tourne un peu les coins ronds. De l’autre côté, la version est un peu différente. Des personnes matures devraient réussir à simplifier la résolution du conflit, en incitant à la discussion et en conscientisant les enfants sur leur attitude. Mais parfois, ce n’est pas ce qui arrive. Oh que non. Et le mini conflit (que les enfants ont déjà oublié, en passant) devient une déclaration de guéguerre parentale.
 
Avoir des valeurs différentes
Envoyez en vacances ensemble des parents qui sont à cheval sur la discipline avec d’autres qui sont plus tolérants. Ou encore des parents-poules avec des parents moins stressés. Des végétaliens et des carnivores. Hou, les risques de dérapages sont assez élevés.
 
Avoir des enfants différents
Parfois, l’incompréhension vient seulement des réalités différentes. Il y a des gens qui comprennent que chaque famille est unique et qu’on ne partage pas tous les mêmes défis au quotidien. Mais d’autres ne le comprennent pas et dans le doute, préfèrent juger à grands cris. C’est plus simple.
 
Se cacher derrière les réseaux sociaux
Il suffit parfois de si peu pour recevoir des briques. Juste le fait d’apparaître en public semble donner le droit à tout le monde de vous détester et de le dire tout haut. Ce qui est fascinant, c’est que beaucoup de gens hurlent plus fort sur un clavier qu’ils n’oseraient le faire dans la vraie vie. Des braves, vraiment.
 
 
Élever des petits humains, c’est déjà une mission assez compliquée merci. Est-ce qu’on a vraiment besoin de perdre de l’énergie négative dans des chicanes? Pas vraiment.
 
Ok, à Go, on respire. Go.