PUBLICITÉ

Les parents et le gaspillage de temps

Familles d'aujourd'hui image article
Le temps est une énergie non-renouvelable, dans notre vie. Mais avouez que ça prend des années avant de le réaliser pleinement.
 
La vie passe si vite. Chaque moment est unique. En ce sens, laisser la vie nous filer entre les doigts est une forme de gaspillage. Non non, pas de culpabilité, je vous en prie. Tout ce qu’on a comme choix, c’est de décider ce qu’on fait avec le temps qui nous est donné, comme disait un vieux magicien. 
 
Et pourtant, on a souvent l’impression de le dépenser inutilement. Parfois c’est vrai (et nécessaire) mais d’autres fois c’est juste une perception.
 
Voyez-vous, en tant que gars pratico-pratique de banlieue, je vois la gestion du temps comme la gestion… des déchets. Ou des matières résiduelles, comme on dit dans les cercles cultivés. Vous vous demandez où je veux en venir? Hé hé. Je vous assure qu’il y a un sens à tout ça.
 
Il y a bien sûr le temps que l’on gaspille. Celui qui nous file entre les doigts sans trop qu’on l’utilise. Parce qu’on est malade, parce qu’on a besoin de dormir, parce que le divan est confortable, parce que c’est plus fort que nous, parce que c’est comme ça. Du temps qui passe, qui a eu une petite utilité très temporaire, et qui disparaît pour de bon.
 
Puis, il y a le temps qu’on recycle. Qui ne nous sert plus à nous maintenant, mais qui servira à nouveau éventuellement, à nous ou à quelqu’un d’autre. Du temps qui a une autre vie utile : Lire. Apprendre. Faire du sport. Jouer avec nos enfants. Leur apprendre notre savoir. S’occuper des animaux. Créer. Voyager. Aimer. Etc.
 
C’est du temps qu’on a utilisé, mais qui n’est pas gaspillé. Plutôt recyclé, récupéré, réutilisé.
 
Mais il y a une autre catégorie oubliée, dans notre gestion du temps. Celle-là est moins claire. Il s’agit de tout ce temps qu’on a l’IMPRESSION d’avoir gaspillé en vain, mais qui reviendra un jour nous prouver le contraire.
 
C’est le temps composté. Celui qui semble fichu et inutile, mais qui fait secrètement partie d’un cycle vital et naturel. On croit que plus rien de bon ne sortira de ce temps perdu, mais un jour : pouf! Il reviendra fleurir sous une autre forme, alors qu’on l’avait complètement oublié.
 
Et ça, c’est l’essentiel de notre vie de parents. Ça s’appelle les valeurs. Quand on répète dix mille fois les mêmes consignes à nos enfants (qui ne les écoutent pas), quand on prend du temps pour créer des traditions, des saines habitudes, quand on essaie de stimuler nos enfants à s’améliorer, à ramasser leur chambre, à arrêter de se chicaner et à ne pas mettre leur doigt dans leur nez, et surtout, quand tout ça ne fonctionne absolument pas, on a vraiment l’impression d’avoir perdu notre temps. De l’avoir balancé aux vidanges. Et on ramasse à leur place. Et on jette leur souper pas mangé. Et on se décourage de répéter les mêmes phrases inutiles, jours après jours.
 
Mais tout ce temps qui semble bon pour la poubelle (parce qu’inefficace), on l’a plutôt semé. Dans un sol aride, oui, mais semé quand même. Et un jour, à notre grande surprise, ce qui en fleurira sera au-delà de nos espérances.
 
Le temps investi à semer des valeurs n’est jamais complètement perdu. Avec des soins et des conditions favorables, le bouquet humain qui en sortira dans quelques années vaudra bien l’investissement.  La vraie richesse est celle qu’on ne voit pas.
 
Gardez le sourire, grands composteurs de consignes. Si mon petit billet vous a donné un peu de réconfort, au moins il n’aura pas été gaspillé…