PUBLICITÉ

Votre pire (et meilleur) investissement

Familles d'aujourd'hui image article
Conseil financier plate : On ne fait des enfants dans le but de s’enrichir, dans la vie.
 
Avoir des héritiers, ça fait baisser le compte de banque. Ça doit être pour ça qu’on appelle ça une « descendance ».
 
Question de nous faire regretter encore plus notre choix (ou juste pour faire peur aux futurs parents) il y a régulièrement de nouvelles études qui sortent sur le sujet. Les plus récentes données parlent d’un coût moyen d’environ 15 000$ par année pour élever un enfant. Donc presqu’un quart de million en dépenses diverses, pour en arriver jusqu’à ses 18 ans.
 
Ok, que répondre à ça? Je n’ai jamais été très fort avec les chiffres alors je ne pourrai pas contester, ni trouver d’arguments pour les réfuter. Je ne suis juste pas sûr de vouloir le savoir.
 
Les soins, les activités, l’éducation, les vacances, les vêtements, la vie en général… Ça monte vite. En plus, les enfants maganent les plancher, brisent des cellulaires et perdent des souliers. Ils gaspillent aussi beaucoup d’eau, d’électricité et de légumes. Si je calculais tous les fonds de verres de jus non-terminés qu’ils ont laissé, on pourrait abreuver un village saharien durant un mois.
 
Une grosse dépense, avoir une famille.
 
À moins de rentabiliser ses enfants et d’en faire de la main-d’œuvre à bon marché. Les patriarches d’autrefois l’avaient compris sur leurs fermes. Mais de nos jours, c’est plus difficile de faire travailler un enfant sans susciter de plaintes.
 
J’ai quand même bien essayé avec les miens, en les utilisant pour animer mes capsules radiophoniques et en m’inspirant d’eux pour ce blogue. Mais ils ont tellement embarqué dans mes folies avec un bel enthousiasme que… j’ai fini par craquer et leur offrir des récompenses plus coûteuses que le bénéfice. Je suis un mauvais gestionnaire d’exploitation infantile.
 
Mais soyons francs, les enfants, c’est aussi le meilleur investissement d’une vie. Contrairement aux dépenses, les revenus ne sont juste pas quantifiables. Combien ça vaut, un câlin? Un sentiment de fierté? Quelle est la vraie valeur de l’amour inconditionnel? Inestimable.
 
Et que dire de tout ce qu’on apprend grâce à eux! La formation professionnelle, ça coûte cher. Nous, parents, on a droit à de la formation gratuite en :
-       Humilité
-       Résolution de problème
-       Gestion multitâches
-       Argumentaire
-       Premiers soins
-       Débrouillardise
-       Etc.
 
Et les enfants sont un bon investissement parce qu’ils nous assurent un avenir. Comme un REER, quoi. D’ailleurs, j’avais déjà trouvé la vraie formule du REER familial:
 
Rires + Enfants = Énorme Richesse
 
Dans ce cas-ci, les intérêts, c’est la chance de devenir un jour grands-parents. Et il paraît que ça, c’est un grand bénéfice net, non-déductible sur le bonheur.