PUBLICITÉ

Assurances et hypothèque

Finances et consommation image article

Question:

Lorsqu'on prend une hypothèque, vaut-t-il mieux prendre l'assurance-vie et invalidité à 50%, 100%, etc??  Mon conjoint n'a aucune protection en cas d'accident mais de mon côté, j'ai une assurance invalidité courte et longue durée...  Nous avons pris 100% mais nous nous demandons si c'est de l'argent bien investi...  50% aurait peut-être suffit?  (À noter que nous avons également des assurances-vies). 

Réponse:

Bonjour,

Avec une hypothèque, on se fait offrir une assurance-vie et invalidité qui doit nous couvrir si nous sommes invalide ou bien si on décède. Le pourcentage varie en effet selon l’option choisie.

Si vous n’avez pas récemment fait d’analyse de besoins en assurances, je suggère de prendre la meilleure couverture possible avec l’assurance hypothécaire. Nous devons par la suite faire une analyse complète des besoins en assurances, c’est-à-dire trouver le montant que nous devons avoir comme protection tant au niveau de l’assurance-vie, invalidité et contre les maladies graves.

Dans le meilleur des mondes, l’analyse complète en assurance est faite avant de prendre le prêt et nous n’avons pas à prendre l’assurance-hypothécaire. Mais pour bien des gens qui ont comme vous un contrat d’assurance-vie et invalidité relié au prêt hypothécaire, nous devons nous assurer que le produit correspond aux besoins en assurances. 

Une telle analyse nous permet ensuite de vérifier vers quel produit d’assurance nous devons vous diriger afin d’être protégé adéquatement.

Personnellement, je préfère détenir un contrat d’assurance-vie et invalidité qui n’est pas relié à un prêt, car cela « m’attache » moins à l’institution prêteuse, car si je deviens non assurable, j’aurai déjà en main mon contrat et je ne serai pas obligé de demeurer avec le prêteur. Si je le quitte pour aller avec un autre créancier, je perdrai par la même occasion mon assurance prêt. Il s’agit d’un avantage, mais il arrive assez fréquemment, en plus, qu’une assurance reliée au prêt coûte plus chère qu’une assurance de même montant non relié à ce prêt.

Je ne connais pas votre situation particulière, mais si votre assurance-invalidité vous protège suffisamment, il n’est pas utile d’avoir en plus une assurance-invalidité relié à votre prêt. Vous êtes donc en situation de « sur-assurance ».

Il est évident qu’une analyse plus approfondie serait bienvenue dans votre situation.

Premièrement, faites l'analyse complète de vos besoins en assurances.

Deuxièmement, vérifiez vos assurances en vigueur actuellement.

Troisièmement, vérifiez les options possibles dans votre situation. (Remplacement/modification du produit ou conserver le produit ou annulation de contrat).

Il évident que ces décisions doivent se prendre d’une façon éclairée et que ce n’est pas quelque chose que l’on fait sur le coin de la table. Ça doit toujours passer par une analyse complète de nos besoins en assurances, mais déjà de vous poser des questions à ce sujet est un excellent réflexe.

PS : Pour l’analyse complète, le conseiller devra vérifier vos contrats d’assurance en vigueur, tant vos contrats collectifs (au travail) que vos contrats personnels. De plus, votre situation financière devra être étudiée (revenus, actifs et passifs). De plus, un conseiller consciencieux discutera avec vous le fait de posséder un testament et un mandat d’inaptitude à jour.

Pour poser plus de questions à notre expert: experts@yoopa.ca